Published on 05/01/2017

Zombie wrap

Cranial Translation
Português (Br) 简体中文 Deutsch English Español Italiano Pусский



!
Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle édition de Cranial Insertion ! Vous arrivez juste à temps ; j'ai puisé l'inspiration dans Amonkhet, et décidé d'envelopper Moko dans des bandelettes comme une momie pour qu'il arrête de faire tomber dans lambeaux de chaire partout sur le tapis. Donnez moi un coup de main avec les bandelettes, s'il vous plaît. Moko ne les supporte pas et il les a déjà déchiré 4 fois. On aurait vraiment dû le momifier avant de le zombifier, mais c'est trop tard pour ça.

Quoi ? Vous avez des questions pour nous ? Nous allons essayer d'y répondre pendant qu'on s'occupe de lui, mais vous devriez vraiment les envoyer à moko@cranialinsertion.com ou tweeter les courtes sur @CranialTweet. Nous y répondrons et peut être nous les inclurons dans un futur article, mais plus important si nous les imprimons, les feuilles peuvent servir de bandages.

Maintenant, attrapez Moko pour que je l'emballe. Prêt ? A trois. Un, deux… trois !



Q : J'ai un Charognard de campagne et j'attaque avec lui et plusieurs autres créatures que je surmène. Dois-je défausser toutes les cartes en même temps et piocher ensuite ? Ou dois-je défausser, puis piocher, puis défausser, puis piocher, ainsi de suite… ?

R : Si tu surmènes plusieurs fois d'un coup, la capacité déclenchée du Charognard se déclenchera pour chacune des créatures surmenées. Ces capacités sont mises en pile et se résoudront indépendamment, l'une après l'autre. Tu te défausseras et piocheras, puis tu répéteras cette action pour chacune des créatures surmenées.



Q : ...de plus, dois-je décider au début si je vais piocher et défausser pour chaque créature, ou puis-je attendre ?

R : La capacité du Charognard est mise en pile à chaque fois qu'elle se déclenche, que tu décides de te défausser ou non. Tu décides uniquement au moment où la capacité se résout, pas besoin de choisir à l'avance. Tu choisis si tu te défausses de ta 2ème carte ou pas après avoir vu le résultat de la première capacité, pareil pour les suivantes.



Q : Saison de dédoublement double-t-elle le nombre de marqueurs brique que l'on met sur le Caveau de l'oracle quand on l'active ?

R : En effet. À chaque fois que tu utilises la première capacité du Caveau, la Saison de dédoublement double le marqueur brique que tu mets quand la capacité se résout. Les autres cartes Amonkhet utilisant des marqueurs brique fonctionnent de la même manière.



Q : ...quelle est donc la différence entre ça et les marqueurs loyauté qu'on met sur les planeswalkers quand on active leurs capacités ? On m'a dit qu'ils ne sont pas doublés.

R : Et c'est vrai ; la différence vient de pourquoi tu mets les marqueurs. La Saison de dédoublement dit "si un effet devait [mettre des marqueurs]...", et c'est ce qui se passe avec le Caveau et les autres cartes à brique. Quand la capacité du Caveau se résout, elle a un certain nombre d'effets, l'un d'eux est de mettre un marqueur brique. La Saison voit ça, et intervient donc.

Mais les planeswalkers fonctionnent différemment. Quand tu ajoutes des marqueurs loyauté sur un planeswalker pour activer une de ses capacités, ce n'est pas un effet de la capacité, c'est le coût d'activation de la capacité. Ainsi, vu que le marqueur est placé par le paiement d'un coût et pas par la résolution d'un effet, la Saison de dédoublement n'est pas satisfaite et n'intervient pas.

Par contre, bien que ces marqueurs ne sont pas doublés, ceux que le planeswalker reçoit quand il arrive sur le champ de bataille le sont, vu qu'ils sont placés par l'effet de résolution du sort de planeswalker. En plus, il y a aussi des capacités de planeswalker qui demandent de mettre des marqueurs loyauté sur eux-même ou sur d'autres planeswalkers, ces cartes vous diront de mettre des marqueurs textuellement (au lieu du symbole de loyauté sur la gauche). Gideon, champion de la justice en est un parfait exemple, si tu actives sa capacité +1 avec une Saison de dédoublement sur le champ de bataille, le marqueur loyauté que tu ajoutes pour payer son coût ne sera pas doublé, mais ceux que tu auras avec la capacité le seront.




?
Q : Si je joue une Ferveur dévorante sur Gideon des épreuves alors que c'est une créature, que se passe-t-il ?

R : Alors, Gideon gagne +3/+3, pour commencer, et devient 7/7, mais tu dois te demander ce qui se passe après. Pendant l'étape de nettoyage, Gideon cessera d'être une créature, il ne sera donc plus un objet légal pour la Ferveur, puisqu'elle ne peut enchanter qu'une créature.

De ce fait, la Ferveur tombera de Gideon directement dans le cimetière, et le tour se terminera peu après. Vu que la Ferveur n'est plus sur le champ de bataille sur Gideon, elle ne placera pas de marqueur -1/-1 sur lui pendant ton entretien.

En fait, la Ferveur marche sur Gideon un peu comme une Croissance gigantesque, sauf que ça prend un peu moins par surprise vu que tu dois le jouer avant d'attaquer.



Q : J'utilise le +1 de Gideon des épreuves sur une créature de mon adversaire. Si il crée une copie de cette créature, la créature peut-elle infliger des blessures, ou sont-elles prévenues aussi, vu que c'est une copie ?

R : La copie peut faire des blessures sans problèmes, car ce n'est pas le même objet que la créature qu'elle copie. Quand tu crées une copie d'une créature, c'est seulement la créature en elle-même qui est copiée, les effets qui modifient cette créature ou la façon dont elle interagit avec les autres ne sont pas copiés. C'est comme si c'était une simple photocopie de la carte qu'elle copie, et rien de plus.



Q : J'ai a un emblème d'un Gideon des Épreuves disant que je ne peux pas perdre la partie. Que se passe-t-il au prochain tour si je lance Fin glorieuse ?

R : Et bien, la capacité déclenchée retardée de la Fin glorieuse va se déclencher et faire que tu devrais perdre la partie, mais sans grand succès, puisque l'emblème de Gidéon indique que ça ne peut avoir lieu. Tu vas donc survivre à ta propre Fin glorieuse et la partie va pouvoir se poursuivre sans entraves. La capacité de la Fin glorieuse ne va pas se déclencher à nouveau plus tard, même si Gidéon quitte le devant de la scène et que son emblème cesse de faire effet, puisque celle-ci est censée se déclencher une seule fois (ce qui serait suffisant normalement).



Q : Ma Proscription a exilé le Gideon des Épreuves de mon adversaire il y a quelques tous, et mon adversaire a maintenant un Gideon, allié de Zendikar sur le champ de bataille. Je joue un Gardien félidar et cible la Proscription avec sa capacité.

Je sais que mon adversaire va contrôler brièvement deux Gidéon, et qu'il va devoir se passer de l'un des deux, et je sais que je vais être capable de cibler un Gidéon pour l'exiler à nouveau. Mais dans quel ordre les choses vont-elles se passer ? Mon adversaire choisit-il celui qu'il va devoir se débarrasser avant que je ne choisisse les cibles, me laissant exiler celui qu'il va garder, ou vais-je devoir choisir une cible avant qu'il ne choisisse celui qu'il garde, lui autorisant à se passer de celui que je souhaite proscrire de toute façon afin de garder l'autre ?

R : Tu as de la veine, puisque c'est la première option.

Après qu'un sort ou une capacité ait fini de se résoudre, les actions basées sur un état sont vérifiées avant que les capacités soient mises sur la pile (l'une de ces actions est celle qui va provoquer le départ de l'un des Gideon de ton adversaire). Donc au moment où tu mettras ta capacité déclenchée en pile, le planeswalker de rechange de ton adversaire est parti, le laissant juste avec un Gideon solitaire, qui sera alors Proscrit.



Q : Si j'ai un Hapatra, vizir des poisons et que je joue un Doyen aux rameaux d'osier, vais-je obtenir un jeton Serpent ?

R : En effet. Si un permanent indique qu'il arrive sur le champ de bataille avec un certain nombre de marqueurs sur lui, ces marqueurs sont mis par son contrôleur au moment où il arrive, ce qui déclenche les capacités comme celle d'Hapatra.



Q : J'ai une Procession consécratrice et je lance un Cycle alimentaire d'Ezuri. La copie de chacun des jetons Bête devra-t-elle se battre avec la même créature que l'original ?

R : Non, les copies ne se battront contre rien du tout. Le Cycle alimentaire d'Ezuri essaye de faire que chacune des créatures qu'il crée se bat contre une créature différente parmi celles que ton adversaire contrôle. Si, grâce à la Procession, il crée plus de jetons que ton adversaire n'a de créatures, c'est impossible de trouver un unique combattant par créature, donc il fera de son mieux ─ chacune des créatures de ton adversaire se battra exactement contre un jeton Bête, laissant les jetons restants en dehors du pugilat.



Q : Mon adversaire lance un Cartouche d'ambition sur sa créature. Si elle cible mon Gardien des glyphes avec la capacité déclenchée, l'Aura sera-t-elle contrecarrée et ira au cimetière, ou restera-t-elle sur cette créature ?

R : La capacité qui essaye de mettre un marqueur -1/-1 sur ta créature sera contrecarrée, mais la capacité n'est pas la même chose que l'Aura elle-même. Le Cartouche de ton adversaire restera où il est, puisque rien n'indique le contraire.



Q : Que signifie l'expression « a bloqué » dans la capacité d'un Vizir de sursis ? Cette expression fait référence à quelque-chose de passé, non ? Cela signifie-t-il que l'on peut seulement utiliser la capacité du Vizir après que le combat soit terminé ?

R : Cette expression tend en effet à faire référence à quelque-chose de passé, mais cela ne signifie pas « a été utilisé comme créature qui a bloqué ». Celle-ci signifie « qu'elle a été déclarée comme bloquant une créature » (généralement au début de l'étape de déclaration des bloqueurs). Cela fonctionne de la même façon pour « a attaqué » qui signifie textuellement « a été déclarée comme attaquant au début de l'étape de déclaration des attaquants ».

Cela signifie que le Vizir de sursis peut exiler n'importe quelle créature qui a été déclarée comme attaquant ou bloquant durant le tour dont il est question, même si le combat est encore en cours.



Q : Mon adversaire me fait défausser d'un tas de cartes, dont un Frappeur loxodon que je mets sur le champ de bataille. Devrais-je renvoyer dans ma main le Frappeur si je lance Ombre de la tombe à la fin de mon tour ?

R : Tu ne devras pas. Tu as certes défaussé le Frappeur loxodon ce tour-ci, mais il est maintenant sur le champ de bataille, et Ombre de la tombe te dit seulement de renvoyer dans ta main depuis ton cimetière les cartes défaussées ce tour-ci. Le Frappeur n'est pas dans ton cimetière, donc il ne reviendra pas.

Notons aussi qu'à partir du moment où le Frappeur est mis sur le champ de bataille, tu ne le renverras pas dans ta main même si le Frappeur meurt avant que tu ne lances ton Ombre de la tombe – puisque le Frappeur change de zone, le jeu considère que c'est un nouvel objet ; et si le nouveau Frappeur va dans le cimetière en mourant, et pas en étant défaussé, il ne reviendra pas grâce à l'Ombre de la tombe.




.
Q : Doit-il y avoir un marqueur -1/-1 sur une de mes créatures pour que le Scarabée de décimation puisse mettre un marqueur sur l'une des créatures de mon adversaire ?

R : Il ne doit pas forcément y en avoir. La condition de ciblage du Scarabée de décimation (pour l'enlèvement de marqueur) est "créature que tu contrôles", pas "créature que tu contrôles avec un marqueur -1/-1 sur elle". Tu peux cibler n'importe laquelle de tes créatures, pas seulement celles avec un marqueur -1/-1 ; donc tant que ton adversaire et toi contrôlez chacun une créature ciblable (et tu en auras une, puisque tu attaques avec), tu peux choisir les cibles nécessaires pour mettre la capacité sur la pile et mette un marqueur -1/-1 sur la créature de ton adversaire.



Q : Puis-je mettre les deux marqueurs -1/-1 de mon Eructeur de peste sur une créature 1/1, même si un seul devrait la tuer ?

R : Tu peux, en effet. Comme avec le Scarabée de décimation, la condition de ciblage de la capacité de l'Eructeur de peste est "créature que tu contrôles". La capacité ne précise pas que cette créature doit nécessairement avoir au moins 2 en endurance, donc tu peux.

Félicitations, tu as trouvé un moyen d'annuler (partiellement) les effets de la peste !



Q : J'ai entendu dire que la Manticore perse-cœur utilise une nouvelle sorte de capacité. Qu'en est-il ?

R : Les nouveautés arrivent souvent furtivement. La Manticore perse-cœur a en réalité deux capacités déclenchées liées, l'une imbriquée dans l'autre. La première capacité se déclenche quand la Manticore arrive sur le champ de bataille et te donne le choix de sacrifier une créature, alors que la deuxième capacité se déclenche seulement lorsque tu as sacrifié cette créature pour la première capacité. Cette seconde capacité se déclenche pendant la résolution de la première, et est mise immédiatement sur la pile après que la première se soit résolue.

Ce qui veut dire pour toi que tu n'as pas à choisir de cible pour les blessures de la Manticore perse-cœur à moins que tu ne choisisses de sacrifier quelque chose, et tu ne le feras pas jusqu'à ce que le sacrifice arrive. Cela veut aussi dire que ton adversaire et toi pouvez répondre entre le sacrifice de ta créature et les blessures infligées, puisqu'il peut répondre à la deuxième capacité déclenchée.

Oh, et cela veut dire que tu as la possibilité de sacrifier une créature même si la Manticore perse-cœur ne pourrait légalement pas infliger de blessures, pour quelque raison que ce soit. (Tu n'en as probablement pas envie.)



Q : ... Mais d'autres cartes n'ont-elles pas fait cela avant ? Des cartes comme Couteau de lancer par exemple.

R : Pas tout à fait. Des cartes plus anciennes faisaient quelque chose de similaire, mais toutes ne le faisaient qu'à l'intérieur d'une seule capacité déclenchée, ce qui veut dire qu'elles fonctionnent un peu différemment.

La capacité du Couteau de lancer se déclenche à chaque fois que la créature équipée attaque, et doit être mise sur la pile. Puisque tu dois choisir une cible pour le faire, cela veut dire que tu dois toujours choisir une cible pour la capacité du Couteau de lancer à chaque fois que tu attaques avec la créature équipée, peu importe le fait que tu veuilles l'utiliser ou non – tu ne dois même choisir de l'utiliser ou pas jusqu'au moment où on est dans le processus de résolution. Et si tu choisis de sacrifier le Couteau, la capacité finit de se résoudre et inflige ces blessures avant que n'importe quel joueur ait l'opportunité de répondre au choix.

Ce genre de capacité a toujours été un peu bizarre et contre-intuitive pour beaucoup de joueurs – peut-être que la Manticore perse-cœur sera une avancée pour ces joueurs.



Q : Si j'utilise l'ultimate de Nissa, intendante des éléments et que j'anime les Chutes mugissantes, que se passe-t-il si j'active sa capacité d'animation ? L'ordre importe-t-il ici ?

R : L'ordre importe pour déterminer la force et l'endurance des Chutes animées – tu appliques les effets dans l'ordre, donc le plus récent "gagne". Il n'importe pas pour le reste, cependant, puisque les capacités s'ajoutent et que Nissa n'essaie pas de définir la couleur du terrain.

Quel que soit l'ordre dans lequel tu les utilises, le terrain sera un terrain-créature Elémental bleu et vert avec le vol, défense talismanique, et célérité. Si la capacité de Nissa se résout en premier, ce sera une 3/3, puisque la capacité d'animation des Chutes se résoudra en dernier. Si c'est dans l'autre sens, ce sera une 5/5.



Q : Comment la Giclée de magma interagit-elle avec la Vigueur surnaturelle ?

R : Il s'avère que même si tu es très très costaud, un jet de magma dans la tête va vraiment freiner tes plans pour le futur. Parce que tu n'auras plus de futur.

La capacité octroyée par la Vigueur primordial dit que quand la créature meurt, elle retourne sur le champ de bataille. Cependant, Giclée de magma dit que si la créature devrait mourir, elle est exilée à la place. Si la créature est exilée à la place de mourir, elle ne meurt pas, donc la capacité octroyée par la Vigueur ne se déclenchera pas et la créature ne reviendra pas.



Q : Si j'enchante la Réalité cruelle de mon adversaire avec Revendiquer, la cible de la Réalité cruelle change-t-elle ?

R : Pas du tout. La Réalité cruelle est une Aura attachée à un joueur (probablement toi), et acquérir le contrôle d'une Aura ne te permet intrinsèquement pas de la déplacer sur quelque chose (ou quelqu'un) d'autre. Tu seras toujours le seul enchanté, donc tu devras toujours sacrifier quelque chose et/ou tu perdras des points de vie. Mais au moins, ce sera ta carte qui le fera maintenant – ça console, n'est-ce pas ?



Q : Puis-je lancer un commandant depuis la zone de commandement avec Conforme à la prédiction ?

R : Oui, tu peux. Conforme à la prédiction ne s'occupe pas d'où vient le sort que tu lances, mais seulement de son coût converti de mana. Si le coût est inférieur et que tu n'as pas déjà utilisé Conforme à la prédiction ce tour-ci, tu as le choix de payer au lieu de payer le coût de mana de ce sort.

Notons que ça couvre seulement le coût normal en mana du sort – les coûts supplémentaires, comme la taxe du commandant, s'appliquent toujours. Du coup, si ce n'est pas la première fois que tu lances ton commandant cette partie-ci, tu devras probablement payer du mana en plus.



Q : Si j'utilise quelque chose comme Approche du second soleil qui met une carte connue à une place spécifique dans la bibliothèque, dois-je garder une trace de sa position ? Si mon adversaire me demande combien de cartes sont au-dessus d'elle et que je ne le sais pas, ou que je ne m'en souviens pas très bien, que se passe-t-il ?

R : Rien ne se passe, parce que tu n'es absolument pas tenu de garder sa trace de quelque manière que ce soit – pour ce qu'en sait le jeu, ta bibliothèque est une zone cachée, et toute carte face cachée dans ta bibliothèque est tout autant inconnue et introuvable qu'une autre, peu importe d'où elles viennent ou si elles étaient connues avant ; et bien que ce soit utile que tu t'en souviennes pour pouvoir prévoir quoi faire ensuite, le jeu n'exige pas que tu le fasses.

De plus, puisque la bibliothèque est une zone cachée, mettre ton Approche à une place spécifique lors d'un tournoi est une information privée, donc même si tu sais où est la carte, si ton adversaire te le demande, tu peux carrément lui mentir à ce propos. Dis-lui qu'elle est au-dessus, dis-lui qu'elle est en-dessous, c'est correct au niveau des règles – la seule limite étant votre tolérance pour le mensonge. (Et à quel point tu veux rendre ça absurde – je recommande de dire qu'elle se situe exactement vingt-sept cartes et demie en dessous, entre les deux parties d'une double carte.)



Et c'est fini ! Wow, c'était intense ! Désolé pour la piqûre de rappel, vous voudrez probablement que quelqu'un regarde ça avant que ça ne s'infecte, donc vous devriez vous rendre immédiatement à l'infirmerie. Mais n'oubliez pas de revenir la semaine prochaine pour la prochaine excitante édition de Cranial Insertion !

…Oh arrête un peu de te plaindre, Moko – c'est mieux comme ça. Déjà, pense un peu aux économies sur l'entretien de la moquette !

- Callum Milne


About the Author:
Callum Milne is a Level 2 judge from British Columbia, Canada. His home range is Vancouver Island, but he can be found in the wild throughout BC and also at GPs all along the west coast of North America.


 

No comments yet.

 

Follow us @CranialTweet!

Send quick questions to us in English for a short answer.

Follow our RSS feed!