Published on 02/18/2013

Là où personne ne connaît ton nom

ou, questions à décoder

Cranial Translation
简体中文 繁體中文 Deutsch English Español Italiano Pусский



Rien n'est interdit. Tout est permis.
Les Orzhovs vendent le Salut pour quelques piécettes, et si il y avait quelque chose de mieux ? La connaissance permet d'obtenir tout ce que l'on veut, de différencier le vrai du faux, de rester stoïque face à la mort elle-même - que paieriez-vous pour cela ? Certainement plus que quelques centimes. La connaissance est le pouvoir, et le pouvoir est ce que nous offrons au sein de la maison Dimir, aux méritants, à ceux qui paient, à ceux qui le désirent vraiment. Le pouvoir d'avoir ce que tu désires, le pouvoir de trouver ton chemin à travers les plus sombres chemins et le pouvoir de retirer ceux qui osent obstruer ton chemin.

Ce serait bien plus évident de masquer cet article à vos yeux jusqu'à ce que le prix adéquat ait été payé, mais nous avons décidé de vous offrir un aperçu. Un aperçu plutôt large. D'accord, nous conservons Cranial Insertion gratuit parce que la maison Dimir n'a aucune influence dans notre dimension et que nous sommes des gens sympas. Bref. Vous m'avez eu, j'ai admis notre secret le plus noir. Content ?

Vous aimeriez avoir plus de pouvoir gratuit ? Envoyez-nous un email à moko@cranialinsertion.com , ou tweetez nous à @CranialTweet. Pour le moment, regardons en détail quelques-uns des mystères des Dimirs.



Q : Au cours d'une partie multijoueur, puis-je laisser le joueur A attaquer le joueur B, le tuer et ensuite Envoyer dans l'Aether les créatures de A ?

R : Cette action de jeu plutôt rusée va très bien marcher. Une créature attaquante reste une créature attaquante jusqu'à ce que la phase de combat soit finie, indépendamment de ce qui arrive au joueur défenseur, aux créatures bloqueuses, etc. Les joueurs ont la priorité pendant l'étape de blessures de combat après que les blessures aient été infligées, et aussi dans l'étape de fin de combat, et dans chacune de ces deux étapes tu peux Envoyer dans l'Aether l'armée qui a survécu après son coup au but.



Q : Mes créatures restent-elles encodées lorsqu'elles passent hors phase ?

R : Non ! Bien que les créatures hors phase restent sur le champ de bataille, la règle qui vérifie si la carte est encodée ne peut plus voir la créature, elle arrête alors de s'en occuper et va prendre un café au Bistrot de l'éternité. Lorsque la créature passe en phase, elle va se retrouver ennuyeuse et non encodée.



Q : Puisque le Spectre voilenuit dit que l'on joue les cartes, et non pas qu'on les lance, puis-je les jouer gratuitement ?

R : La seule différence entre « jouer » et « lancer » est que les terrains peuvent être joués mais ne peuvent pas être lancés. Jouer une carte est gratuit seulement si l'effet le précise explicitement, ou si évidemment elle a un coût de .



Q : Que se passe-t-il si mon Spectre voilenuit est pris avec Acte de trahison ?

R : Maintenant ton adversaire peut t'attaquer et exiler une de tes cartes ! La capacité du Spectre voilenuit te permettant de lancer les cartes exilées est séparée de la capacité qui les exile. Ainsi, seulement son contrôleur actuel (actuellement ton adversaire) peut jouer les cartes exilées. Il peut lancer autant de sort qu'il souhaite. Tu pourras lancer ceux qu'il reste quand tu le récupèreras, ce qui inclus la carte qu'il a exilée de ta bibliothèque s'il ne l'a pas jouée.



Q : Quand je lance une carte avec le cryptage à partir du Spectre voilenuit, puis-je encoder une de mes créatures ?

R : Tu le peux ! Cela ne change rien que tu sois le propriétaire ou non de la carte, ou comment tu la lances, puisque le contrôleur du sort peut choisir de crypter une de ses créatures. Et entre nous, pourquoi devrions-nous le voler qu'une seule fois ?



Q : Comment le cryptage fonctionne-t-il quand un sort a également le rebond grâce à Lancement Temporel ?

R : Le rebond exile la carte au lieu de la mettre dans le cimetière lorsqu'elle se résout, pour qu'elle puisse encore aller au charbon un peu plus tard. Cependant, grâce au cryptage se dissimulant derrière une de tes créatures, le sort ne va jamais aller au cimetière. Le rebond ne fait rien.



Q : Mage Lancevif me permet de flashbacker Mains d'emprisonnement, et je veux l'encoder sur Snappy. Puis-je le faire ?

R : Oh, couleur bleue, y a-t-il quelque chose que tes sorts surpuissants ne puissent pas faire ? Cela fonctionne très bien en ta faveur. Le flashback essaye d'exiler le sort, s'il tente de quitter la pile en allant ailleurs que vers l'exil. Puisque que le cryptage exile le sort, le flashback ne fait rien et part faire une fête avec le rebond.



Q : Si mon sort avec Cryptage est contré, ai-je quand même la possibilité de l'encoder ?

R : Nope. Encoder est juste une des instructions suivies durant la résolution du sort. S'il ne se résout pas, tu ne peux suivre aucune de ses instructions.



Q : Obtiendrais-je une copie de cryptage si la créature encodée blesse un planeswalker ?

R : Tu n'auras rien. Même si certains prétendent que tu es toi-même un planeswalker, tu n'en es pas un. Dure vérité. De même, les planeswalkers ne sont évidemment pas des joueurs. Les blesser ne déclenchera rien s'inquiétant de blessures infligées à un joueur.



Q : Si j'ai un Alchimiste mort-vivant et que j'attaque avec un autre Zombie qui possède une carte encodée, le cryptage se déclenchera-t-il ?

R : Tu ne déclencheras pas de cryptage. Alchimiste mort-vivant remplace les blessures par de la meule, et comme les blessures sont remplacées, elles n'ont pas lieu. Et sans blessure infligée, le cryptage ne se déclenche pas.



Q : Donner la protection contre le bleu à une créature retire-t-il l'Appel de l'ailenuit qui lui est encodée ?

R : Ton appel est sauf - le cryptage n'inflige aucune blessure, n'enchante pas, ne bloque pas, et ne cible pas la créature, la protection n'interagit donc aucunement avec. Tu peux même encoder un sort sur une créature ayant la protection contre le bleu !




Ça a le goût de bonbon !
Q : Si je glisse un Cheatyface sur le champ de bataille, pourrais-je dégager mon Poste de déflagration ?

R : Non alerte ! Non alerte ! Des réponses sur un Non-monde ne sont pas figées dans la pierre, mais elles sont marrantes. L'opinion partagée par les Cranials Inséreurs est que si tu fais remarquer la capacité déclenchée, tu es encore dans le laps de temps où ton adversaire peut faire remarquer ta magouille, et tu devras alors exiler ton Cheatyface. Une autre interprétation est que tu dois faire infilter Cheatyface sur le champ de bataille, et si quelque chose le remarque, ce n'est pas une vraie infiltration.



Q : Puis-je cibler une créature engagée avec Mains d'emprisonnement ?

R : Tu le peux - la seule contrainte est "une créature ciblée qu'un adversaire contrôle". Rien ne précise qu'elle devait être à un moment dégagée. Cette créature ne se dégagera juste pas durant la prochaine étape de dégagement de son contrôleur.



Q : J'emprisonne une créature avec Mains d'emprisonnement, attaque avec les codes, puis la ré-emprisonne avec la copie. Restera-t-elle engagée deux tours ?

R : Seulement un. Ce n'est pas un effet de "saut", qui s'additionne (tu ne peux pas sauter deux fois la même chose, après tout). C'est juste ajouter une règle pour la prochaine étape de dégagement, et la multiplication de cette règle est redondante.



Q : J'ai une Aberration dévorante et tue une 5/5 avec Sinistre spectacle. Mon adversaire se meulera-t-il de 5 avant ou après s'être fait meuler jusqu'à avoir trouvé un terrain ?

R : On cherchera d'abord le terrain. Si une capacité se déclenche au lancement d'un sort, elle se résoudra toujours avant la résolution du sort.




Cette image ressemble clairement un conte.
Q : Je contrôle un Lazav, érudit de Dimir, et un Sinistre spectacle tue un Mikaeus, le lunarque meulant alors un Coeur d'argent wolfir. Puis-je utiliser le Lazav comme une copie du Mikaeus, ajouter un compteur, puis en faire un Wolfir ?

R : Cette folle chaîne d'événements est possible. Même si Mikaeus décède le premier, les effets déclenchés vont sur la pile en même temps et peuvent être ordonnés comme tu le souhaites. Chaque effet déclenché du Lazav se résout individuellement, en laissant aux joueurs une chance d'agir entre leur résolution.



Q : Comment puis-je savoir si une carte comme Zénith de Noirsoleil cible implicitement ou non ?

R : C'est assez simple : Rien, rien, rien ne cible "implicitement". Soit on utilise explicitement le mot «cible» et on cible, soit ne cible pas. Il est possible que «cible» soit caché dans le sens d'un mot-clé qui manque de texte de rappel, comme enchantement ou équipement ; pour les nouveaux mots clés, cependant, il apparaîtra toujours dans le texte de rappel.



Q : Mon adversaire a un Festival du Ravage, et j'ai un Voyant de Manteaubrune. Que se passe-t-il en premier au cours de mon entretien ?

R : Le joueur actif (toi) met ses effets déclenchées sur la pile en premier, puis le joueur non-actif le fait. Ensuite, l'objet le plus haut se résout en premier. Ainsi le Festival de ton adversaire aura ravagé ta vie avant que ton Voyant ne t'en prenne un peu plus.



Q : Quelle est la règle sur le nombre de premiums que je peux avoir dans mon deck en tournoi ?

R : La règle concernant les premiums est la même que celle qui s'applique à toutes les autres cartes dans ton deck : elles ne peuvent pas être marquées. Les premiums sont souvent anormalement courbées alors que les cartes normales ne le sont pas, ce qui rend leur utilisation risquée dans n'importe quel endroit avec une humidité différente de zéro. En pratique, cela signifie simplement que tu dois être très prudent ou construire un jeu composé à 100% ou à 0% de premiums - il n'y a pas de pourcentage magique qui en quelque sorte rendrait tes premiums déformées non marquées.



Q : À propos de quels trucs je peux mentir lors d'un tournoi ?

R : La première règle : tu ne peux pas mentir à propos de quoi que ce soit si un arbitre te questionne. Tu serais disqualifié.

La deuxième règle : Si ton adversaire t'interroge au sujet des informations auxquelles il n'a pas accès (ce qui est dans ta main ou dans ton deck, ce que tu as drafté ou ce que tu as dans ta réserve, quelle est la créature face cachée), tu peux mentir autant que tu e souhaites.

La troisième règle : Tu ne peux pas dire quelque chose qui n'est pas vrai à propos du texte d'une carte, des règles du jeu, de l'état du jeu actuel, des points de vie, et ainsi de suite. Dans certaines situations, tu peux omettre des détails, en particulier ceux que tu ne croies pas être immédiatement pertinent, mais tu ne peux pas dire quoi que ce soit qui soit faux.



Q : Puis-je directement montrer mon adversaire que j'ai une Frappe psychique dans la main pour anéantir ses esprits ?

R : Chaque fois que tu as accès à une information dans le jeu, tu peux la révéler pour une raison quelconque - la paresse («Je n'ai pas envie de tenir ma main»), de stratégie en multijoueur («J'ai ceci, afin que tu... »), ou la démoralisation (« J'ai sept contresorts, bonne chance pour résoudre quoi que ce soit. »). Tant que tu n'es pas désagréable avec ta démoralisation, c'est autorisé.



Q : Mon adversaire a lancé deux sorts de créature alors qu'il contrôle Aberration dévorante, puis m'a dit de me meuler jusqu'à révéler deux terrains. N'est-ce pas un effet déclenché oublié (appelé «Missed Trigger») ? Devrai-je me meuler jusqu'à trouver 1 ou 2 terrains ?

R : C'est une séquence d'actions faite dans le mauvais ordre (en anglais, «Out-of-Order-Sequencing», aussi connu sous l'abréviation OOOS) qui s'applique. Cela signifie qu'un joueur a fait quelque chose de techniquement faux mais avec un résultat légal et d'une façon où il n'obtient aucun avantage. Lancer deux sorts avant de résoudre les effets déclenchés au bon moment est un bon exemple, tant qu'il n'y aura pas de pause significative et autres joyeusetés qui indiquent que peut-être il avait, en fait, oublié l'effet déclenché jusqu'à ce qu'il ait lancé le deuxième sort. OOOS représente «jouer à Magic comme des êtres humains et non pas punir les gens pour ne pas être des machines», et il annule et remplace tous les autres points des règles lorsqu'il est appliqué de manière appropriée.



On est assez resté tapi dans l'ombre pour cette semaine. Rejoignez-nous la semaine prochaine où nous débarquerons parmi les Simic avec un écrivain invité spécial, un écrivain Simic, pour discuter de la théorie de l'évolution.

Jusqu'à la prochaine fois, sache user de ton pouvoir à bon escient.

- Eli Shiffrin


About the Author:
Eli Shiffrin is currently in Lowell, Massachusetts and discovering how dense the east coast MTG community is. Legend has it that the Comprehensive Rules are inscribed on the folds of his brain.


 

No comments yet.

 

Follow us @CranialTweet!

Send quick questions to us in English for a short answer.

Follow our RSS feed!