Published on 06/15/2020

Requiem pour un Commandant

Cranial Translation
Deutsch English Español Italiano



La mort lui va si bien !
Bienvenue une nouvelle fois à Cranial Insertion. L'article de cette semaine est quelque peu différent puisque je vais parler des nouveaux changements de règle qui concernent les commandants qui quittent le champ de bataille. Nous allons parler des changements dans leurs moindres détails en espérant que vous repartirez avec une meilleure compréhension des nouvelles règles.

Avant d'entrer dans le vif du sujet, cependant, il est de mon devoir de vous rappeler que vous pouvez nous envoyer vos questions de règles à moko@cranialinsertion.com ou nous les tweeter à @CranialTweet. Vous aurez une réponse à votre question, et nous pourrions la faire apparaître dans un futur numéro !



Avant que nous ne commencions par des exemples illustrant ces changements, parlons d'abord des règles précédentes et de ce qu'elles deviendront avec la mise en application des changements lors de la sortie du Core Set 2021.

L'ancienne règle disait que "si un commandant devait être mis dans une bibliothèque, une main, un cimetière ou dans l'exil depuis n'importe où, son propriétaire peut choisir de le mettre dans la zone de commandement à la place. Cet effet de remplacement peut s'appliquer plus d'une fois sur le même événement."

La nouvelle règle est séparée en deux parties, avec le mouvement vers la main ou la bibliothèque qui sont toujours couverts par un effet de remplacement, mais le mouvement vers le cimetière ou l'exil sont maintenant gérés par une action basée sur un état.

"Si un commandant est dans un cimetière ou dans l'exil et que cette carte a été mise dans cette zone depuis la dernière fois que les actions basées sur un état ont été vérifiées, son propriétaire peut le mettre dans la zone de commandement.

Si un commandant devait être mis dans la main de son propriétaire ou dans une bibliothèque depuis n'importe où, son propriétaire peut choisir de le mettre dans la zone de commandement à la place. Cet effet de remplacement peut s'appliquer plus d'une fois sur le même événement.
"

La nouvelle action basée sur un état emprunte son modèle à l'action basée sur un état qui interagit avec les blessures d'une source avec le contact mortel, qui permet d'avoir une règle plus claire que les autres options qui existaient.

Notez que l'option de remettre le commandant dans la zone de commandement quand il meurt ou qu'il est exilé est une option à usage unique. Si le commandant est laissé dans le cimetière ou dans l'exil, il n'y a pas d'occasion de le bouger à moins qu'un autre effet ne le fasse bouger à nouveau plus tard. À ce moment-là, on suivra la règle de changement de zone comme d'habitude.


Stop à l'antiprolifération,
oui à la prolifération !
Par exemple, le commandant d'Alex, Brokkos, Zénith de l'Éternité, meurt et va dans le cimetière. Puisque Brokkos peut être lancé depuis le cimetière, Alex choisir de l'y laisser quand les actions basées sur un état sont vérifiées. Plus tard dans le tour, Bob, l'adversaire d'Alex, lance Sinistre retour en ciblant Brokkos. Alex ne peut pas soudainement bouger Brokkos dans la zone de commandement, puisque l'opportunité de le faire est passée plus tôt dans le tour. Bob mettra Brokkos sur le champ de bataille sous son contrôle quand le Sinistre retour se résoudra.



Alors, qu'est-ce que ces changements signifient en pratique ? Cela signifie en général que les commandants ne se comporteront plus comme des créatures normales lorsqu'ils devront mourir ou être exilés car ils déclencheront les effets et sur eux-mêmes et sur les effets devant se déclencher dans ces cas-là.

Par exemple, s'il y a 8 créatures sur le champ de bataille dont deux commandants et un Artiste de sang. Damnation les détruit toutes. L'Artiste de sang se déclenchera huit fois, contre six à huit précédemment suivant si les commandants finissaient ou non au cimetière.

Un autre effet de ce changement de règles est la fin de la faille de Lumière de bannissement qui autorisait le commandant à aller en zone de commandement au lieu de l'exil, mais à revenir sur le champ de bataille lorsque la Lumière quittait le champ de bataille et que le commandant n'avait pas bougé de la zone de commandement. Ce n'est plus le cas. Avec les nouvelles règles, le commandant peut soit être envoyé en zone de commandement, auquel cas la Lumière perdra sa trace, soit être laissé en exil duquel il reviendra lorsque la Lumière quittera le champ de bataille. Les joueurs ne peuvent plus avoir le beurre et l'argent du beurre.

Il est également important de noter qu'il y a maintenant quantité d'effets qui peuvent prendre le contrôle de ton commandant alors qu'ils ne pouvaient le faire avant. Ces effets ont besoin de bouger ton commandant dans le cimetière ou l'exil puis le ramener sur le champ de bataille lors de la résolution de la même capacité ou du même sort. Par exemple, il y a Sélection nécromantique et la troisième capacité de Sorin, seigneur d'Innistrad.



Une ancienne carte bannie
qui prend un gros coup de boost.
Je suis sûr que tout ira bien...
Cela fait beaucoup d'explications, passons désormais à la pratique.

Q : Je contrôle sur le champ de bataille mon commandant : Enfant d'Alara. Un de mes adversaire joue Jour de condamnation. En-dehors des créatures qui vont mourir, il n'y a pas de permanents non-terrains non-créatures que je voudrais voir détruit. Puis-je mettre l'Enfant directement dans ma zone de commandement pour ne pas perdre mes artefacts et enchantements ?

R : Non tu ne peux plus. L'effet de remplacement n'empêche plus ton commandant d'être mis au cimetière (les effets de remplacement normaux tels que Repose en paix s'appliquent toujours cependant). Ton commandant doit mourir comme toutes les autres créatures, sa capacité se déclenchera et détruira le monde. Tu devrais vraiment faire plus attention !



Q : Suite à ce changement de règle, Lui-qui-trahit peut-il encore voler mon commandant lorsqu'il est sacrifié ?

R : Non, à moins que tu ne décides de le laisser dans le cimetière. L'action basée sur l'état qui déplace ton commandant dans la zone de commandement depuis le cimetière se passe avant que la capacité de Lui-qui-trahit ne soit mise en pile. Comme ton commandant ne se trouve plus dans la première zone où il a été déplacé (le cimetière), la capacité ne peut pas le retrouver pour le mettre en jeu sous le contrôle de ton adversaire.



Q : Une seconde, cela veut dire que si Reyhan, dernière des Abzans devrait être exilée, elle perd tous ses marqueurs avant que sa capacité ne se déclenche ?

R : Oui, c'est le cas maintenant. Reyhan va depuis le champ de bataille dans la zone d'exil, puis tu peux la mettre depuis la zone d'exil dans la la zone de commandement. Elle n'a pas de marqueur alors qu'elle est dans la zone d'exil, donc sa capacité ne se déclenche pas lorsqu'elle va dans la zone de commandement. Ce changement de règle modifie comment elle fonctionnait. Cela la met à la même enseigne que celle des créatures non-commandant.



Q : Attends une seconde... je viens à peine de finir d'apprendre comment fonctionnent les commandants lorsqu'ils ont été mutés comme par exemple avec une Nourrice. Maintenant, comment cela fonctionne-t-il ? Dois-je apprendre encore des interactions bizarres ?

R : Ne t'inquiète pas les choses sont devenues plus simples et plus intuitives. Si une créature mutée (pile de plusieurs cartes) contenant ton commandant doit mourir ou être exilée, toutes les cartes qui la composent vont dans le cimetière ou la zone d'exil, puis tu peux choisir de déplacer ton commandant dans la zone de commandement lorsque l'action basée sur un état s'applique. Il peut paraître bizarre que ton commandant aile dans une zone et le reste des cartes dans une autre zone, mais en fait ton commandant commence par aller dans la même zone puis est déplacé en zone de commandement. Ce changement n'affecte pas les déplacement vers la main ou la bibliothèque, mais peu se soucient de ces changement de zone là.



Méfiez vous de la puissante colère d'un Bébé !
blague mise à part, voici un commandant
qui gagne en efficacité avec ce changement.
Q : Et à propos du Brawl ? Le commandant d'un deck en format Brawl suit-il les meme nouvelles règles ou les anciennes ?

R : Comme il s'agit d'un changement de règle du jeu Magic et non du format Commander, il s'applique au Brawl et à tous les formats qui utilisent un commandant. Ton Commandant en Brawl mourra ou sera exilé de la même manière qu'en format Commander.



Q : Attend, revenons sur ce que tu as dit plutôt à propos du contact mortel ?

R : Les blessures d'une source qui a le contact mortel ne sont considérées par leur caractères spécial (contact mortel) que jusqu'à la vérification des actions basées sur un état qui suit. Généralement, on n'y prête pas attention, mais il pourrait y avoir un effet mémoire dans le cas où l'effet durerait. Par exemple, Rats typhoïdiens qui bloquerait une Sentinelle de sombracier attaquante, puis plus tard dans le tour, la Sentinelle perd l'indestructible via une Ombrelance. Dans ce cas, la Sentinelle ne meurt pas car le caractère contact mortel a cessé après le combat.



J'espère que vous avez apprécié cette plongée plus profonde dans ce changement de règles relativement important pour le meilleur format dans Magic. Si vous n'êtes pas un joueur de Commander, j'espère que vous avez tout de même appris quelque chose.
Une dernière chose à noter, avant que je signe pour la semaine :
Black Lives Matter
Faites attention et prenez soin de vous.

- Charlotte


 

No comments yet.

 

Follow us @CranialTweet!

Send quick questions to us in English for a short answer.

Follow our RSS feed!