Published on 07/10/2017

Compter les heures

Cranial Translation
Português (Br) 简体中文 Deutsch English Español Italiano Pусский



Nul ne peut échapper à Bolas.

Bonjour et bienvenue dans... VOTRE PIRE CAUCHEMAR ! Mais aussi une autre magnifique édition de Cranial Insertion, mais surtout VOTRE PIRE CAUCHEMAR ! Il se trouve que l'illuminé avec sa pancarte sandwich "La fin est proche !" et qui hurle "Repentez-vous !" n'avait pas tout à fait tort. Mais je pense qu'il se plantait juste sur le type d'apocalypse à laquelle on fait face — Je pense que Nicol Bolas s'en balance sévère des gens qui se repentent.

Je n'allais même pas me donner la peine d'écrire un article cette semaine. En fait, nous n'avons que cette petite semaine après les avant-premières pour jouer avec les cartes avant que L'âge de la destruction n'arrive vraiment. Et, comme nous, vous serez trop occupés à tomber à genou, sortir les insectes de vos cheveux, vous faire tuer, et voir votre corps transformé en horrible zombie copie de vous même pour jouer à Magic. Mais on n'aime pas trop le changement, et ça va un peu nous éviter de penser à Nicol Bolas qui va venir en personne nous effacer de l'existence.

Comme d'habitude, vous pouvez nous envoyer vos questions de règles Magic par email à moko@cranialinsertion.com , ou par Twitter à @CranialTweet. En fonction de quand vous l'envoyez je ne garantis pas que nous pourrions le lire avant d'être réduit à néant, mais si nous la lisons et que nous ne sommes pas trop occupé à agoniser, nous vous enverrons une réponse. Je vous dirais bien que votre question peut apparaître dans un futur article, mais ça risque d'être un peu tendu vu que la fin du monde c'est vendredi.

Mais assez de digression. C'est parti !



Q : Je sais que les marqueurs +1/+1 et les marqueurs -1/-1 s'annulent. Cela signifie-t-il que si j'utilise Le dieu scorpion pour mettre un marqueur -1/-1 sur L'adepte de Simic de mon adversaire, je ne piocherai pas, vu que le compteur a été annulé ?

R : Si, tu piocheras quand même une carte. À chaque fois qu'une créature meurt, la capacité du Dieu vérifie si elle doit se déclencher ou pas en regardant les dernières informations connues de la créature sur le champ de bataille pour voir si elle avait un marqueur -1/-1 ou pas sur elle.

Les créatures qui meurent car elles ont 0 d'endurance et l'annulation des compteurs +1/+1 et -1/-1 sont toutes les 2 des actions basées sur un état (SBA). Donc, après que ton marqueur soit mit sur l'Adepte, il y avait 2 SBA à vérifier. Les 2 actions ont été effectuées simultanément, donc l'Adepte est passé de "sur le champ de bataille avec 2 marqueurs sur lui" à "dans le cimetière avec rien sur lui".

Ça signifie que quand la capacité du Dieu appelle à se déclencher, elle voit en effet que l'Adepte avait un marqueur avant d'aller au cimetière, et se déclenchera en fonction.



Q : Défoncecrane empêchera-t-il la Dernière miséricorde d'Oketra de remettre le total de point vie de mon adversaire à 20 ?

R : Eh bien il l'empêchera—quand un total de point de vie d'un joueur est fixé à un nombre, il gagne (ou perd) un nombre de points de vie égal à la différence. Défoncecrane empêchera ton adversaire de gagner des points de vie, du coup son total de points de vie n'augmentera pas.



Q : ...Et Grâce salvatrice ? Défoncecrane empêche la Grâce de prévenir les blessures, n'est-ce pas ?

R : Malheureusement pour Défoncecrane, Grâce salvatrice ne prévient pas de blessures, donc Défoncecrane ne peut rien faire. La Grâce fait que les blessures sont infligées à autre chose, ce qui n'est pas pareil.

C'est probablement important de noter que même si Défoncecrane ne fait pas grand chose à Grâce salvatrice, il y a d'autres cartes qui font sensiblement la même chose que Défoncecrane va impacter. Par exemple, la Paume déflectrice semble rediriger "aussi" les blessures, mais elle le fait légèrement différemment de la Grâce salvatrice, en prévenant les blessures initiales et ensuite infligeant autant de ses propres blessures qu'elle en a prévenues — Défoncecrane marche ici car elle empêche la prévention des blessures, ce qui signifie que la Paume n'infligera rien ensuite, puisqu'elle n'a rien prévenu.



Q : Que se passe-t-il si Grâce salvatrice quitte le champ de bataille le tour où elle arrive en jeu ? Et si la créature enchantée meurt ?

R : La disparition de la Grâce ne va pas faire grand chose — la créature qu'elle enchantait va juste perdre son bonus +0/+3, et c'est tout. La redirection des blessures mise en place par la Grâce ne dit pas que la Grâce elle même doit être sur le champ de bataille. Si la Grâce n'est plus là, elle va continuer à rediriger les blessures sur la créature qu'elle enchantait juste avant de quitter le champ de bataille.

Si la créature enchantée quitte le champ de bataille, c'est une toute autre histoire. Maintenant, il n'y a plus de "créature enchantée" sur laquelle rediriger les blessures, et rediriger des blessures sur quelque chose qui n'existe pas ne marche pas — la redirection va échouer, et les blessures vont être infligées à leur destinataire original.



Q : Comment la capacité de Neheb, l'éternel fonctionne-t-elle avec une carte comme Assaut implacable qui me donne une phase principale supplémentaire ?

R : Plutôt bien, en partant du principe que ton adversaire a perdu suffisamment de points de vie.

La première phase principale de ton tour est ta "phase principale d'avant-combat", et toutes les suivantes — y compris les nouvelles gagnées grâce à l'effet de l'Assaut implacable — sont des "phase principale d'après-combat". Neheb se moque de savoir si tu as déjà eu une "phase principale d'après-combat" ce tour-ci, son effet se déclenchera au début de chacune d'elles, et te donnera du mana à chaque fois.




Pas de maison, pas de cœur,
pas d'espoir.
Q : La Solennité dit que les marqueurs ne peuvent pas être "mis" sur des choses. Cela affecte-t-il aussi les cartes qui arrivent sur le champ de bataille avec des marqueurs ?

R : C'est le cas, en effet ; quand quelque chose se réfère à des marqueurs qui devraient être "mis" sur quelque chose, cela veut dire à la fois mettre des marqueurs sur quelque chose qui est déjà sur le champ de bataille ou en mettre au moment où la carte arrive sur le champ de bataille.



Q : ...Donc le Spécimen pris dans la glace devrait arriver sur le champ de bataille sans marqueur « glace » sur lui. Se transforme-t-il immédiatement ?

R : Non, tu devras lancer un sort d'éphémère ou de rituel en premier. Ne pas avoir de marqueurs n'est pas suffisant pour faire que le Spéciment pris dans la glace se transforme, parce que le nombre de marqueurs qu'il a sur lui est seulement vérifié quand la capacité déclenchée se résout, et il se transformera seulement à ce moment-là.



Q : ... Donc si les cartes arrivent sans marqueurs, comment la Solennité fonctionne-t-elle avec des créatures qui ont la Disparition ?

R : Très très bien, en fait, tant qu'elles arrivent sur le champ de bataille après la Solennité elle-même.

La disparition te force à sacrifier le permanent quand "le dernier marqueur temps est retiré", ce qui veut dire que lorsque ce permanent passe du fait d'avoir un marqueur « temps » ou plus sur lui à n'en avoir aucun. Mais la Solennité dit qu'il n'y a pas de marqueurs dès le début, et tu ne peux pas enlever "le dernier marqueur temps" s'il n'y en a pas à enlever à la base. Donc tu ne devras jamais sacrifier ton permanent.



Q : ...Donc Bulle de force plus Solennité prévient à jamais toutes les blessures qui devraient m'être infligées ?

R : Techniquement, ça ne "prévient" pas les blessures (donc comme pour Grâce salvatrice, Défoncecrâne ne l'arrête pas), mais oui. La Bulle de force te demande de remplacer toutes les blessures qui devraient t'être infligées par la mise de marqueurs sur la Bulle à la place. Grâce à la Solennité, dans les faits, ce n'est pas possible pour toi de mettre ces marqueurs, mais la Bulle ne se préoccupe pas de savoir si tu es capable ou non d'obéir à ses instructions.



Q : Comment la Solennité interagit-elle avec des cartes avec le tribut comme Fanatique de Xénagos ? Mon adversaire peut-il toujours payer le tribut même si les marqueurs ne seront pas mis ?

R : Non, ton adversaire ne peut pas payer le tribut tant que la Solennité est sur le champ de bataille.

Comme pour la Bulle de force, le tribut utilise un effet de remplacement, remplaçant "ce permanent arrive sur le champ de bataille" par "ce permanent arrive sur le champ de bataille et ton adversaire peut mettre des marqueurs sur lui". Mais ce "peut" est ici important – cela veut dire que ton adversaire a le choix. Il peut choisir de mettre des marqueurs sur ta créature, ou il peut choisir de ne pas le faire ; mais à cause de la Solennité, mettre des marqueurs sur ta créature est impossible. Et quand on donne le choix, les joueurs n'ont pas la permission de faire des actions impossibles.

Puisque mettre des marqueurs sur ta créature est impossible, ton adversaire n'a qu'une seule option : ne pas payer le tribut, et laisser ta créature arriver sans marqueurs. C'est ce qu'il doit donc faire.



Q : Si j'utilise Le Dieu scarabée pour éternaliser une créature avec une force et une endurance de */* (comme la Croisée d'Odric), sera-t-elle une 4/4, ou la capacité qui définit la force et l'endurance de la créature passe-t-elle au-dessus ?

R : Ce sera une 4/4. Si un effet copie une carte, excepté pour certaines caractéristiques (comme la force et l'endurance), il ignore non seulement les valeurs de ces caractéristiques qui sont directement imprimées sur la carte, mais il ignore aussi toute capacité de définition de caractéristique que la carte aurait et qui définirait ces caractéristiques ; donc une Croisée d'Odric et un Tarmogoyf éternalisés par Le Dieu Scarabée ne devraient plus du tout avoir de capacités !



Q : Que se passe-t-il si je lance Tourment de grêle de feu avec X=0 ?

R : Rien du tout. Bon, ok, si tu veux être plus pointilleux, tu attends de voir s'il y a des réponses, puis le sort se résout et va dans ton cimetière ; mais il ne fait rien pendant qu'il se résout.

Au contraire de cartes qui te disent de faire quelque chose, puis qui te disent de faire encore cette même chose un certain nombre de fois, le Tourment de grêle de feu te dit en premier combien de fois tu es supposé faire ces instructions, avant de faire quoi que ce soit d'autre. Si X est zéro, on te demandera de suivre les instructions du Tourment exactement zéro fois...ce qui est bien sûr aucune fois.



Q : Mon Araignée des obélisques est bloquée par une créature avec une endurance de 1. Drainerais-je quand-même mon adversaire ?

R : Tu ne le draineras pas. La créature de ton adversaire recevras 1 blessure létale en combat, et mourra immédiatement. La capacité de l'Araignée qui "met un marqueur" se déclenchera, mais quand elle se résoudra, elle ne pourra rien faire, puisque la créature sur laquelle elle devrait mettre un marqueur n'est plus sur le champ de bataille. Et puisque le marqueur n'a jamais été mis sur la créature, la seconde capacité de l'Araignée ne se déclenchera pas.




"Dans la poussière de la destruction,
je vis soudain le reflet du soleil
sur des cornes dorées, la gloire
revêtue d'écailles ; je lâchais mon épée
et sanglotais devant l'idiotie de la résistance."
—Tekret, ancien dissident, actuel Éternel
Q : Splendeur irrésistible. Rien que ... Splendeur irrésistible. Euh ?

R : De manière très simpliste, si tu es enchanté par Splendeur irrésistible, la partie considère que les créatures que tu contrôles sur le champ de bataille ont une case vide à la place de leur texte, et ont les valeurs 1/1 d'imprimées pour leurs forces et endurances. Splendeur irrésistible va également effacer toutes les capacités qui auraient été gagnées par des effets avant que tu sois maudit. Et à partir de là, tout va refonctionner normalement. Si un effet modifie la force et l'endurance d'une de tes créatures, cela va remplacer l'effet de Splendeur irrésistible sur celle-ci, de même si quelque chose lui rajoute une capacité après que tu aies été maudit.

Il existe quelques exceptions, pour les capacités statiques de créatures (celle qui n'utilise pas de deux points (:), de "Quand", "À chaque fois", "Au début" ) qui modifient les types de cartes, sur-types ou sous-types (Forgeroyaume, Léviathan de la houle ajoutent toujours le sous-type Île aux terrains) ou qui changent les couleurs (Servant du peintre).*

*Et Changeforme de Wöhlrajh, parce que c'est une carte affreuse qui fonctionne affreusement, mais je ne vais pas rentrer dans les détails ici.



Q : ... Mais alors que se passe-t-il avec Clone ou avec les cartes qui arrivent avec des marqueurs comme Baliste ambulante ?

R : Ces capacités fonctionnent normalement, car elles s'appliquent avant que les créatures ne soient effectivement sur le champ de bataille, donc avant qu'elles ne soient sous l'influence de la Splendeur irrésistible. Ce que tu vas choisir avec ton Clone risque de ne pas changer son sort tant que la Splendeur sera là, mais tu choisis tout de même quelque chose à copier. En revanche, le nombre de marqueurs +1/+1 sur ta Baliste est très important, étant donnée qu'ils vont s'appliqués en plus de l'effet de la Splendeur.



Q : ...Et qu'est ce que cela donne avec les permanents non-créatures qui ont été animé, comme Colonnade céleste ?

R : Une fois que quelque chose devient une créature, Splendeur irrésistible va commencer à s'appliquer, ce qui va retirer toutes les capacités écrites sur ta créature. Mais si l'effet l'animant donne des capacités, celles-ci vont s'appliquer par-dessus la Splendeur, car ces effets sont plus récents. Ainsi, une Colonnade céleste animée par sa capacité sera bien une 4/4 avec le vol et la vigilance, mais elle ne pourra pas produire de mana.



Q : Je lance Fureur immortelle d'Hazoret et j'exile une carte à Répercussion comme Appel // Autorité. Puis-je utiliser la Fureur pour lancer à la fois Appel, puis Autorité une fois qu'elle est dans le cimetière ?

R : Non, tu ne peux pas. Tu n'as qu'une seule fenêtre pour lancer les cartes que tu as exilées avec la Fureur immortelle d'Hazoret, et c'est pendant que la Fureur se résout. De plus la Fureur t'autorise seulement à les lancer, pas à les résoudre. Comme tout sort normal, ces cartes vont être placées sur la pile, et ne vont se résoudre qu'après que tous les joueurs aient eu une chance d'y répondre.

Au moment où Appel arrive dans ton cimetière pour que tu puisses jouer la Répercussion, la Fureur est déjà au cimetière et résolue depuis bien longtemps. Tu n'as donc pas la possibilité de lancer gratuitement Autorité.



Q : Dans un sort, , c'est le mana que je donne en plus pour payer. Que cela signifie-t-il quand il y en a deux comme pour L' ge de l'Éternité ?

R : Cela veut dire que ce que tu as supposé est faux. Un dans un coût de mana n'est pas défini par ce que tu payes, c'est l'inverse. Tu vas décider ce que vaut X, et ensuite cela va définir ce que tu vas devoir payer. Donc quand tu lances un sort avec un X, comme Brasier, tu choisis d'abord la valeur de X (disons 5), puis tu calcule combien tu dois payer. = donc le coût est + = . Tu payes , et c'est bon.

Avec deux X, c'est la même chose. D'abord tu choisis la valeur de X (disons 1), puis tu calcule le coût. = , donc + + = . Donc lancer L' ge de l'Éternité avec X=1 te coûte . Le lancer avec X=2 te coûterai , le lancer avec X=3 te coûterai , et ainsi de suite.



Q : À quel moment Mort imminente vérifie-t-elle le coût de mes sorts ? Qu'arrive-t-il si je répond à la capacité déclenchée avec d'autres sort ? Combien de blessures va-t-elle infliger ?

R : Mort imminente ne s'intéresse jamais au nombre de marqueurs qu'elle a sur elle quand elle se résout. Elle ne s'y intéresse que quand tu as fini de lancer ton sort.

Pour donner un exemple. Si ta Mort imminente a deux marqueurs, et que tu lances un sort qui coûte deux (ce qui va déclencher la Mort), et que tu réponds à cette capacité déclenchée avec un autre sort qui coûte deux (ce qui va à nouveau déclencher la Mort, car elle n'a toujours que deux marqueurs sur elle), la deuxième capacité déclenchée va se résoudre, infligeant 2 blessures, et plaçant un 3ème marqueur sur la Mort, puis la première va se résoudre, infligeant 2 blessures et ajoutant un nouveau marqueur sur la Mort. Au final, 4 blessures infligées et 4 marqueurs sur la Mort.



Q : Si je veux utiliser Don de Dieu-Pharaon, mon adversaire peut-il se débarrasser de la créature que je veux exiler pour l'empêcher de fonctionner ?

R : Non, il ne peut pas. Tu ne choisis d'utiliser le Don et d'exiler la créature qu'au moment de la résolution de la capacité, pas avant. Et une fois que tu as commencé à la résoudre, plus personne ne peut rien faire tant qu'elle n'a pas fini de se résoudre.

Cela veut dire que si ton adversaire veut t'empêcher d'avoir une 4/4, il doit se débarrasser de toutes les créatures qui sont dans ton cimetière avant que tu ne résolves la capacité. C'est le seul cas où tu seras dans l'impossibilité d'exiler une créature pour avoir une 4/4.



Et c'est tout pour cette semaine... et, pour toujours je pense, car j'entends les gémissements de plusieurs centaines de morts approcher, donc Nicol Bolas doit être en chemin vers les bureaux de Cranial Insertion. C'était un honneur de vous conn—Moko, attends, qu'est-ce que tu veux dire, Je suis un planeswalker ? Bien sûr que je suis un ...

Ohhhhhhh.

*vwooomp!*

- Callum Milne


About the Author:
Callum Milne is a Level 2 judge from British Columbia, Canada. His home range is Vancouver Island, but he can be found in the wild throughout BC and also at GPs all along the west coast of North America.


 

No comments yet.

 

Follow us @CranialTweet!

Send quick questions to us in English for a short answer.

Follow our RSS feed!