Published on 02/02/2015

Un très grand bol

ou, un super bowl

Cranial Translation
Deutsch English Español Italiano Pусский



Je suis une superbe boule de plumes !
Salutations ! C'est lundi, ce qui veut dire que le moment est venu de découvrir un nouveau numéro de votre rubrique préférée sur les règles de Magic ! Apparemment un match important de football américain a été disputé hier, et si vous avez regardé ce match, j'espère que l'équipe dont vous êtes supporter a gagné. Je ne sais pas quelle équipe a gagné parce que nos articles sont écrits à l'avance, et que le voyage temporel n'a pas encore été inventé (autant que je sache). En tout cas j'espère que, l'espace d'un instant, vous pourrez oublier les publicités délirantes que vous avez vues afin de trouver un petit moment pour profiter de l'excitante sélection de la semaine de questions de règles sur Magic.

Si vous avez des questions auxquelles vous aimeriez que nous répondions, merci de les envoyer par email à moko@cranialinsertion.com ou de tweeter les petites questions à @CranialTweet. Vous recevrez toujours une réponse directe de la part d'un de nos auteurs, et votre question pourrait apparaître dans un prochain numéro.



Q : Si je contrôle deux Cavaliers courseflammes, puis-je attaquer avec les deux pour produire à l'infini des hordes de jetons de Cavalier courseflamme ?

R : Non, cela ne marchera pas. La capacité "À chaque fois que le Cavalier courseflamme attaque" ne se déclenche que quand le Cavalier courseflamme est déclaré comme attaquant, et les jetons sont mis sur le champ de bataille attaquants sans jamais avoir été déclarés attaquants, donc ils ne créeront pas de copies d'eux-mêmes.



Q : Si je contrôle un Chef de horde brutal et que j'attaque avec un Maître des cruautés, puis-je empiler les capacités déclenchées de telle sorte que je gagne la partie immédiatement ?

R : Non, tu ne peux pas décider de l'ordre de ces deux capacités déclenchées. Malgré quelques ressemblances superficielles, la capacité du Maître des cruautés n'est pas déclenchée quand il attaque. C'est une capacité qui se déclenche pendant l'étape de déclaration des bloqueurs s'il est attaquant et qu'aucun bloqueur n'a été déclaré contre lui. A contrario la capacité du Chef de horde brutal est bien déclenchée quand on attaque, donc elle se déclenche et se résout pendant l'étape de déclaration des attaquants, laquelle a toujours lieu avant que la capacité du Maître des cruautés se déclenche et se résolve.



Q : La carte Mettre fin aux hostilités peut-elle me débarrasser d'une Lumière de bannissement ?

R : Bien essayé, mais non. Mettre fin aux hostilités ne détruit que les créatures et les permanents attachés aux créatures, or la Lumière de bannissement n'est rien de tout cela. Si une Lumière de bannissement a exilé une créature, généralement les joueurs place la carte exilée au-dessous de la Lumière de bannissement pour représenter visuellement cet état de fait, mais cela ne signifie pas que la Lumière de bannissement est attachée à la créature.



Q : Admettons que je contrôle une créature 2/2 enchantée par un Fruit du premier arbre et qu'elle est victime d'un Étranglement fatal. Que se passe-t-il ?

R : Eh bien, tu perds la créature et l'Aura, mais à part ça il ne t'arrive rien de désagréable. La créature meurt, et la capacité du Fruit du premier arbre vérifie quelle était l'endurance de cette créature. Son endurance était -2, or bien qu'il existe des situations où un nombre négatif est pris en compte pour déterminer le résultat d'un effet, gagner des points de vie et piocher des cartes n'en font pas partie, donc on utilise 0 à la place. Cela veut dire que tu ne perds aucun point de vie, et que tu n'es pas tenu de défausser des cartes ni de faire quoi que ce soit d'autre à quoi tu pourrais penser et qui pourrait ressembler à l'idée de piocher un nombre négatif de cartes.



Q : Mon adversaire contrôle un Siège du monastère en mode Dragons, et je lance une Frappe foudroyante sur l'une de ses créatures, en payant le coût supplémentaire de exigé par le Siège. Mon adversaire peut-il contrecarrer ma Frappe foudroyante avec une Botte dédaigneuse ?

R : Non, il ne peut pas le faire. Pour commencer, payer le mana exigé par la capacité du Siège du monastère ne modifie pas réellement combien tu as payé pour la Frappe foudroyante elle-même. En outre, la Botte dédaigneuse ne s'intéresse pas à combien tu as payé pour la Frappe foudroyante. La Botte dédaigneuse regarde le coût converti de mana, c'est-à-dire tout simplement le coût de mana dans le coin en haut à droite de la carte, converti sous forme de nombre, et ce nombre est 2 peu importe combien tu as payé pour lancer ta Frappe foudroyante.



Q : Si je contrôle un Maître des vagues et tout un tas de jetons Élémental, et que j'utilise une Substitution de forme sur mon Maître des vagues, vais-je perdre mes jetons ?

R : Non, ils seront toujours là. Envoyer au cimetière les créatures avec une endurance de 0 ou moins est une des actions basées sur un état, or celles-ci ne sont jamais vérifiées en plein milieu de la résolution d'un sort ou d'une capacité. Il est exact que tes jetons auront temporairement une endurance de zéro pendant la résolution de la Substitution de forme, mais avant le moment où les actions basées sur un état seront vérifiées, le jeton qui copie le Maître des vagues sera déjà arrivé, augmentant ainsi leur endurance à 1.



Q : Si mon adversaire contrôle un Esprit du Labyrinthe, puis-je lancer Lire dans les os ou est-ce illégal parce que je n'ai pas le droit de piocher des cartes ?

R : Oui, tu peux lancer Lire dans les os. Que quelque chose puisse se révéler illégal pendant la résolution d'un sort n'est jamais pris en compte pour déterminer s'il est légal de lancer ce sort, parce que le jeu ne voit pas aussi loin dans le futur. Quand Lire dans les os se résout, l'action impossible de piocher des cartes est ignorée, mais tu effectues quand même le regard 2 et tu perds 2 points de vie.




D'un côté les Patriotes…
Q : Mon adversaire sacrifie un Gobelin pour lancer Lance-chair sur une de mes créatures. En réponse, je sacrifie ma créature pour faire le Regard de Voyant de viscères. Mon adversaire pense que le Lance-chair m'inflige toujours 5 blessures car les blessures sont infligées dans une phrase séparée. C'est vrai ?

R : Non, ce n'est pas vrai. Ce qui importe est que le sort n'a qu'une seule cible, et que cette cible est devenue illégale quand tu l'as sacrifiée. Si un sort n'a pas de cibles légales quand il commence à se résoudre, il est contrecarré à la résolution et aucuns de ses effets ne s'appliquent.



Q : Alors voici mon plan démoniaque : je lance Assassin cagoulé et avec sa capacité d'entrée sur le champ de bataille, je cible une créature qui n'a pas encore subi de blessures. En réponse à cette capacité, je sacrifie l'Assassin cagoulé pour lancer Dommages collatéraux sur cette créature pour que les blessures la rende une cible légale pour la capacité de l'Assassin. Ça fonctionne ?

R : Ton plan est démoniaque et ingénieux, mais malheureusement il est également illégal. Quand tu mets la capacité de l'Assassin sur la pile, tu dois choisir une cible qui est légale. La partie ne te laissera pas choisir une cible illégale même si tu promets que tu peux faire quelque chose pour la rendre légale avant que la capacité ne se résolve.



Q : Assassin cagoulé peut-il détruire une créature qui a bloqué une créature avec l'infection, et qui a donc un marqueur -1/-1 ?

R : Oui ! L'Assassin cagoulé ne regarde pas la manière dont les blessures sont marquées sur la créature. Il demande si la créature a subi des blessures ce tour-ci, et ceci est vrai si la créature a subi des blessures, quelle que soit la forme sous laquelle ces blessures ont été infligées.



Q : Supposons que j'engage Humble défecteur, que je le dégage avec Reconcentration, puis je réponds à la première activation en engageant encore Humble défecteur. Les deux capacités vont elles se résoudre, ou une sera-t-elle contrée à la résolution ?

R : Les deux capacités vont se résoudre, même si ton adversaire gagne le contrôle du Défecteur lorsque la seconde activation, qui se résout en premier, se résout. La légalité de la cible pour la première activation est vérifiée du point de vue de la capacité, et non du point de vue du Défecteur. Tu contrôles la capacité car tu l'as activée, donc elle cible toujours un adversaire.



Q : Si mon adversaire contrôle Trinisphère, dois-je payer ou pour exhumer Sutureur de destin ?

R : Seulement . Exhumation est une capacité activée qui fait revenir une carte du cimetière sur le champ de bataille. Tu ne lances pas un sort, donc Trinisphère n'est pas intéressée par te faire payer plus pour ça.



Q : Je contrôle Moût, la Mère-pilleuse et mon déluge en est à 5. Si je lance Evacuation des terriers et que je le conspire, combien de jetons gobelins vais-je obtenir ?

R : Le déluge se déclenche uniquement quand tu lances le sort, et la copie conspirée n'est pas lancée, donc elle ne créera pas de copies déluge d'elle même. Tu vas avoir la copie originelle d'Evacuation des terriers, cinq copies du déluge, et une copie conspirée, ce qui veut dire que tu auras « uniquement » quatorze gobelins. J'espère que ça suffira.



Q : Si je contrôle Moût, la Mère-pilleuse et six jetons Gobelins, puis-je conspirer un sort plus d'une fois ?

R : Seulement si tu contrôles de multiples Moût, ce qui va demander un peu d'aide puisque Moût est légendaire, ou si le sort a déjà naturellement la conspiration. Le mot clé conspiration est comme le kick, pas comme le multikick. Il représente un coût additionnel que tu peux payer une fois, donc tu ne peux conspirer plusieurs fois que si le sort a plusieurs instances de la conspiration.




De l'autre les Seahawks…
Q : Si je contrôle Planétaire mécanique vedalken, puis-je lancer un planeswalker à la fin du tour de mon adversaire ?

R : Absolument. Un planeswalker est une carte non-terrain, donc le Planétaire te laisse le lancer comme si il avait le flash. Note que le Planétaire ne vas pas t'aider à activer ses capacités pendant le tour de ton adversaire, puisqu'activer des capacités de loyautés a sa propre règle de timing, qui n'est pas affectée par l'autorisation que le Planétaire te donne.



Q : Si je choisis Emrakul, Déchirure des Éons comme sujet de mon Exposé libre, mon adversaire peut-il l'empêcher d'arriver en jeu en choisissant Prêtresse bannisseuse ?

R : Non, ça n'arrêtera pas Emrakul. Exposé libre met les deux cartes sur le champ de bataille au même moment, or un effet de remplacement comme celui de Prêtresse bannisseuse doit exister avant que l'évènement qu'il veut remplacer ne se produise. Comme Prêtresse bannisseuse entre sur le champ de bataille en même temps qu'Emrakul, elle n'est pas sur le champ de bataille à temps pour arrêter Emrakul.



Q : Jonathan, Andrew, et Warren jouent une partie multijoueur et Jonathan utilise Roon du Royaume caché pour exiler le Souverain félidar d'Andrew. Puis, Jonathan perd la partie. Le Souverain félidar d'Andrew revient-il tout de même à la prochaine étape de fin ?

R : S'ils respectent scrupuleusement les règles, le Souverain restera exilé pour toujours. La raison en est que la capacité déclenchée retardée qui devrait ramener le Souverain n'aurait pas de contrôleur, donc les règles disent que la capacité ne peut pas être mise sur la pile. Cela étant, les parties multijoueurs sont des parties conviviales, donc le trio peut décider de jouer avec des règles maison pour arriver à une réponse différence.



Q : Je veux activer la capacité de Diaochan, Artful Beauty, mais la créature que je veux choisir comme première cible est la seule cible légale (disons que Diaochan a le linceul et qu'il n'y a pas d'autre créature sur le champ de bataille). Puis-je activer la capacité ou est-ce impossible puisque mon adversaire ne peut pas choisir de cible ?

R : Ah, mais ton adversaire peut choisir une cible : celle que tu viens de choisir. Comme il s'agit d'une autre instance du mot "cible", et que le choix de la cible n'est pas restreint, par exemple en exigeant "une autre créature ciblée", le jeu ne voit pas de problème à ce que ton adversaire et toi choisissiez la même cible. Ton adversaire y verra peut-être un problème, mais ça ne t'empêchera pas d'activer la capacité.



Q : Si j'utilise la capacité de Diaochan, Artful Beauty dans une partie libre en multijoueur, qui décide quel adversaire pourra choisir la deuxième cible ?

R : C'est toi ! Quand une capacité comporte des actions que doit faire "un adversaire", sans plus de précision, le contrôleur de la capacité choisit quel adversaire devra les faire. Ce n'est pas nécessairement le contrôleur de la créature que tu as choisie comme première cible ; tu es libre de choisir l'adversaire qui te semble le plus susceptible de servir tes intérêts.



Q : Comment fonctionne Pires craintes en Troll à deux têtes ? J'ai entendu dire que je contrôlerais l'équipe entière, mais je ne suis pas sûr que ce soit correct, puisque je ne peux cibler qu'un seul joueur.

R : Il est vrai que l'équipe adverse est composée de deux joueurs distincts et que "le joueur ciblé" ne devient pas "l'équipe ciblée" en Troll à deux têtes, donc tu ne peux cibler qu'un seul de tes adversaires avec Pires craintes. Cependant, comme la structure du tour est partagée entre les deux joueurs d'une même équipe, les effets qui altèrent la structure du tour pour un joueur affectent automatiquement toute son équipe. C'est le cas des effets qui ajoutent ou qui ôtent des tours, des phases, ou des étapes, et des effets qui permettent de contrôler un joueur pendant un tour, donc tu pourras contrôler deux joueurs pour le prix d'un.




Et c'est déjà la fin de l'édition de cette semaine. Avant de vous laisser, j'aimerais vous parler d'un tournoi excitant qui arrive dans à peine plus d'un mois. Nos fidèles lecteurs se souviennent peut-être que j'organise un tournoi de charité à Toledo, dans l'Ohio pour aider la National Multiple Sclerosis Society dans leur combat contre la sclérose en plaques. L'édition de cette année de Cast a Spell on MS se déroulera le 7 Mars, donc si vous êtes dans la région ce week-end, n'hésitez pas à passer pour me rencontrer en personne et jouer à Magic pour une noble cause.

Merci de votre lecture et à la semaine prochaine, avec Callum !

- Carsten Haese


About the Author:
Carsten Haese is a former Level 2 judge based in Toledo, OH. He is retired from active judging, but he still writes for Cranial Insertion and helps organize an annual charity Magic tournament that benefits the National MS Society.


 

No comments yet.

 

Follow us @CranialTweet!

Send quick questions to us in English for a short answer.

Follow our RSS feed!