Published on 01/12/2015

Ave, Lector !

Nos Submergere Saluto !

Cranial Translation
Deutsch English Español Italiano Pусский



IMPACT IMMINENT !
Salut, et bienvenue dans ce nouveau numéro de Cranial Insertion ! Désolé pour le bazar, mais les avant-premières de Destin reforgé auront lieu ce week-end, et ici dans les bureaux de CI nous courons de partout désespérément pour empiler des sacs de sable afin de renforcer nos défenses et parvenir à contenir l'inondation imminente de questions de règles qui va se manifester subitement ce week-end une fois que vous aurez tous mis la main sur les nouvelles cartes. Si les digues tiennent tout le week-end, nous pourrons détourner une partie du flux grâce à notre édition spéciale sur Destin reforgé et éviter une catastrophe, mais dans le cas contraire on va avoir un gros problème sur les bras —la seule chose qui pue encore plus qu'un chimpanzé zombie est un chimpanzé zombie mouillé.

Si vous voulez nous voir essayer de nettoyer le tapis pour en faire disparaître l'odeur de chimpanzé zombie mouillé (et que vous appréciez de nous voir souffrir — mais je radote), vous pouvez élever encore davantage le niveau de l'eau en nous envoyant des questions par email à moko@cranialinsertion.com , ou en nous tweetant à @CranialTweet pour les questions courtes. Si nous ne nous noyons pas tous, vous aurez votre réponse et vous verrez peut-être votre question dans un prochain numéro.

Pour le moment, assurons-nous que la boîte de réception est bien vidée et prête à être inondée, en plongeant dans quelques questions de règles sans rapport avec Destin reforgé.




Q : Si je lance une créature, et qu'en réponse mon adversaire me donne un Golem d'acier grâce à son Marchand du bazar, mon sort de créature va-t-il au cimetière ?

R : Non, il se résout et la créature arrive sur le champ de bataille tout à fait normalement. Te donner quelque chose qui t'empêche de lancer des créatures n'a aucune conséquence sur cette créature, parce que tu as déjà fini de la lancer.



Q : Si je lance Richesse abominable et que je révèle une carte de créature avec la mue, puis-je me montrer extrêmement abominable et la lancer face cachée grâce à la mue ?

R : J'ai bien peur que tu sois contraint de n'être que le Coca Light de l'abomination. (Une seule calorie, pas assez abominable.) Si tu veux lancer cette carte, tu dois le faire face visible.

La mue te dit que, pour lancer la créature face cachée, tu dois payer le coût alternatif correspondant (). Mais Richesse abominable t'oblige à payer un autre coût alternatif (gratuit) si tu veux lancer le sort. Si tu ne veux pas payer le coût alternatif de la Richesse, alors tu n'as plus le droit de lancer le sort, et tu n'es autorisé à utiliser qu'un seul coût alternatif à la fois, donc en réalité tu n'as pas vraiment le choix.



Q : J'avais en jeu Téfeiri, mage de Zhalfir, et mon adversaire a joué Ouverture temporelle et il s'apprêtait à l'utiliser quand je lui ai dis que Téfeiri l'empêcherait de pouvoir lancer ce qu'il révélerait. Mais ça continue de me trotter dans la tête : avais-je raison ? Plus tard je me suis rendu compte que le joueur pouvait jouer la carte tant qu'elle restait sur le dessus de sa bibliothèque, donc pendant son propre tour, il pouvait très bien utiliser l'Ouverture.

R : Tes doutes persistants étaient parfaitement justifiés — tu avais tort. Tu confondais probablement l'Ouverture avec des sorts ou des capacités tels que Saccagement de mémoire ou Sceptre isochronique qui demandent au joueur de lancer un sort pendant leur propre résolution. Ceux-là ne fonctionnent évidemment pas quand Téfeiri est en jeu, parce que la pile n'est pas vide pendant la résolution d'un sort ou d'une capacité.

Mais Ouverture temporelle fonctionne de façon différente, parce que ça n'essaie pas de faire lancer le sort immédiatement—au lieu de cela, ça donne au joueur une fenêtre temporelle pendant laquelle il a le droit de le lancer, et il est possible que la restriction de Téfeiri soit satisfaite pendant cette fenêtre. Ton adversaire aurait effectivement pu lancer des cartes grâce à l'Ouverture, quoique il aurait été contraint de ne le faire que quand il pouvait lancer un rituel (pendant sa phase principale quand la pile était vide).



Q : Si je contrôle une Prison fantomale et que mon adversaire est enchanté par une Malédiction de la chasse nocturne, je sais que mon adversaire peut ignorer l'effet de la Malédiction en choisissant de ne pas payer pour autoriser ses créatures à m'attaquer, mais comment cela marche-t-il vis-à-vis des planeswalkers ? Mon adversaire peut-il toujours ignorer la Malédiction en choisissant de m'attaquer puis de ne pas payer ?

R : Non. La Malédiction oblige les créatures de ton adversaire à attaquer si elles le peuvent, et elles sont parfaitement capables d'attaquer ton planeswalker, puisqu'aucun coût impayé ne leur barre la route. Donc elles doivent l'attaquer.




La digue va céder !
Q : Si mon adversaire a un Ange faucheur de mort, que je lance une Facétie du polymorphiste en le ciblant, et que mon adversaire utilise sa capacité pour le rendre indestructible jusqu'à la fin du tour, aura-t-il encore l'indestructible après que la pile sera vide ?

R : Non, l'Ange n'aura plus l'indestructible. Indestructible est une capacité et la Facétie du polymorphiste retire toutes les capacités de l'Ange quand ce sort se résout. Si ton adversaire trouve un moyen de rendre l'Ange indestructible après la résolution de la Facétie, alors ça marchera, mais la propre capacité de l'Ange n'y parviendra pas.

Il peut aussi être intéressant de remarquer que ce genre d'interaction fonctionnait de façon différente auparavant. Les joueurs qui jouent depuis plus d'un an ou deux se rappellent peut-être qu'à l'époque l'indestructibilité n'était spécifiquement pas une capacité, mais simplement quelque chose qui pouvait être vrai à propos d'un permanent, donc elle n'était pas retirée par les effets comme ceux de la Facétie et ton adversaire se serait retrouvé avec une Grenouille indestructible. Mais ce n'est plus le cas depuis la parution de Magic 2014 il y a plusieurs années, quand les règles ont changé et que l'indestructible est devenu une capacité.


Q : ... Que se passe-t-il s'il lance aussi Croissance titanesque en réponse ?

R : Alors il se retrouvera quand même avec une Grenouille mais elle sera vraiment, vraiment grosse. Quand on détermine la force et l'endurance d'une créature, on applique en premier les effets qui fixent la force et l'endurance à des valeurs données, puis on applique les effets qui les modifient par rapport à ces valeurs fixées.

Donc la Grenouille de ton adversaire est une (1/1) + (+4/+4) = (5/5). En gros c'est Crapodzilla.



Q : Avec Dans les terres sauvages, après mon entretien, piocherai-je quand même une carte à mon étape de pioche normale ? Donc si la carte que j'ai révélée n'était pas une carte de terrain, je la mettrai quand même dans ma main, n'est-ce pas ?

R : Oui, absolument. Dans les terres sauvages ne supprime ni ne remplace ta pioche normale du tour en aucune manière — c'est juste un bonus supplémentaire que tu obtiens en plus de ce que tu aurais normalement.

En général les cartes ne font ni plus ni moins que ce qu'elles disent, donc si un effet ne te dit pas qu'il remplace ce qui se passe normalement, alors il ne le fait pas.



Q : Un ami et moi nous demandons si la monstruosité a toujours ses effets lorsqu'une créature perd ses capacités, puisque l'effet de la monstruosité est une capacité. Nous savons qu'elle reste monstrueuse, mais nous nous demandons si les marqueurs et les effets continuent de s'appliquer à la créature. Quelle est la réponse ?

R : Les marqueurs restent sur la créature, parce qu'il n'y a pas de raison de les enlever, mais en général la créature va probablement perdre les autres avantages qu'elle tire de sa monstruosité, parce que ces avantages proviennent généralement d'une capacité de la créature, qui est perdue.

Hécatonchire, par exemple, ne serait plus capable de bloquer quatre-vingt-dix-neuf créatures, puisqu'il aura perdu la capacité qui lui permettait de le faire. Et il n'aura certainement pas la portée puisque c'est une capacité.



Q : Sigarda de la Milice des hérons annule-t-elle la capacité de Kataki, tribut de la guerre ?

R : J'ai bien peur que non. Sigarda n'empêche que les sorts et les capacités que ton adversaire contrôle de te forcer à sacrifier des choses et, techniquement, ce n'est pas Kataki qui te force à sacrifier des artefacts.

Kataki donne des capacités à tes artefacts et ce sont ces capacités, qui viennent de tes propres artefacts, qui te forcent à payer si tu veux les garder. Malheureusement pour toi, Sigarda n'a aucun problème à ce que tes artefacts te forcent à les sacrifier.



Q : J'ai un Renouvellement perpétuel et un Martyre aux sables en jeu. Puis-je utiliser la capacité de la Martyre même si ma main est déjà révélée ?

R : Absolument. Révéler une carte signifie simplement la montrer à tous tes adversaires. Tu peux le faire même si tes adversaires les avaient déjà vues par d'autres moyens.



Q : Alors, j'ai une créature-enchantement 1/1 en jeu et mon adversaire a une Hydre 6/6. Il lance ensuite Sage du reboisement pour détruire ma créature et je lance Précepte d'Érébos. Dois-t-il sacrifier l'Hydre ou peut-il sacrifier une créature qui n'est techniquement pas sur le champ de bataille jusqu'à la résolution de sa capacité ?

R : La capacité du Sage du reboisement est une capacité déclenchée (tu peux le savoir parce qu'elle commence par "quand") et les capacités déclenchées attendent que l'évènement qui les déclenche se soit passé pour produire leurs effets.

Le Sage du reboisement doit être déjà arrivé sur le champ de bataille ; s'il ne l'était pas, sa capacité ne se serait pas encore déclenchée.



Q : Mon adversaire contrôle Pili-Pala et deux terrains dégagés, dont aucun ne produit du mana blanc. Elle attaque avec Pili-Pala et je lance Lumière perforante en le ciblant. En réponse, elle annonce qu'elle lance Boucliers éphémères en ciblant Pili-Pala, dépensant ses deux mana pour activer la capacité de Pili-Pala pour produire et ré-engageant Pili-Pala pour la Convocation pour payer le reste. Est-ce légal ?

R : Oui, ça l'est, et c'est même assez rusé. Kudos pour ton adversaire qui t'a mené par le bout du nez. Elle a le droit d'utiliser une capacité de mana comme celle de Pili-Pala avant de payer les coûts des Boucliers, et la résolution de celle-ci dégage Pili-Pala, qui est alors prêt à être engagé de nouveau pour la convocation.

...Bien sûr, elle aurait pu tout simplement utiliser Pili-Pala avant même de commencer à lancer les Boucliers, mais c'est bien plus beau lorsque c'est inutile.




Sur votre droite, les bureaux d'Insertion Cranienne,
le 18/01/2015
Q : Ai-je le droit de lancer une Aura avec "Enchanter : créature" s'il n'y a pas de créature sur le champ de bataille pour l'envoyer directement au cimetière ? Si oui, les capacités d'arrivée sur le champ de bataille comme celle de Essor de la foi se déclenchent-elles quand même ?

R : Non, tu ne peux pas. Les sorts d'Aura doivent avoir une cible pour être lancés et, comme tous les sorts qui ciblent, s'il n'y a pas de cible légale, tu ne peux pas les lancer.

Et pour répondre à ce qui pourrait être ta question suivante, si ton Aura avait une cible légale quand elle a été lancée mais qu'elle n'en a plus quand elle essaye de se résoudre, elle est contrée à la résolution et va directement au cimetière — elle ne passe jamais par le champ de bataille, donc tu n'auras toujours pas ton effet d'arrivée sur le champ de bataille.



Q : Je révèle Terrain recouvert avec une Vague de genèse à 10 mana, ainsi que 3 Forêts. Je sais que les terrains que j'avais déjà en jeu sont sacrifiés, mais dois-je aussi sacrifier ceux que la Vague de genèse met en jeu ?

R : Non, ils ne seront pas sacrifiés. Terrain recouvert ne te force qu'à sacrifier les terrains que tu as déjà sur le champ de bataille lorsqu'il entre en jeu. Les trois nouvelles Forêts entrent sur le champ de bataille en même temps que le Terrain recouvert — tu ne peux pas les sacrifier puisqu'elles ne sont pas encore sur le champ de bataille pour pouvoir être sacrifiées.



Q : Mon adversaire contrôle une Coursière de Kruphix qui a subi deux blessures et lance Chagrin accablant. Elle décide de mettre la carte révélée au-dessous de sa bibliothèque. Les actions basées sur l'état me donnent-elles une chance de voir la nouvelle carte du dessus de sa bibliothèque avant que la Coursière ne meure ?

R : Oui. La Coursière de ton adversaire ne meurt pas juste après avoir reçu des blessures mortelles — elle ne meurt que lorsque les actions basées sur l'état sont vérifiées après que le Chagrin a fini de se résoudre. Ton adversaire doit finir son Regard avant ce moment, ce qui signifie qu'elle contrôle la Coursière juste assez longtemps pour que vous puissiez tous deux voir la nouvelle carte du dessus de sa bibliothèque.



Q : Je contrôle une Coursière de Kruphix et mon adversaire a exilé une autre de mes Coursières avec une Lumière de bannissement. Ma dévotion au vert est six, donc ma Nyléa, déesse de la Chasse est une créature. J'attaque avec ma Déesse et ma Coursière et mon adversaire lance Retour à la nature.

Ma Coursière et la Lumière de bannissement sont détruites, mais je récupère immédiatement ma seconde Coursière. Nylea cesse-t-elle brièvement d'être une créature ? Je sais que si c'est le cas, elle est retirée du combat, mais est-ce le cas ?

R : Oui, c'est le cas. Même si c'est très bref, il y a une fraction de seconde entre la destruction de la première Coursière (qui réduit ta dévotion à quatre) et le retour de la seconde (qui ramène ta dévotion à 6), ce qui signifie qu'il y a une fraction de seconde où Nylea a cessé d'être une créature et elle a donc été retirée du combat.



Q : J'ai une Ascendance jeskaï sur le champ de bataille et une créature engagée. Je lance un sort non-créature et annonce que je mets deux capacités déclenchées de l'Ascendance sur la pile. Je mets ensuite un dé sur ma créature pour indiquer le +1/+1, puis pioche et défausse une carte. Je dégage ensuite ma créature car j'ai oublié l'action quand j'ai résolu la première capacité déclenchée.

Que se serait-il passé si mon adversaire avait appelé un arbitre, disant que j'ai oublié la capacité déclenchée de dégagement ?

R : Eh bien, tu n'as définitivement pas oublié la capacité déclenchée car tu l'as explicitement annoncée, et même partiellement résolue en marquant visiblement ta créature pour indiquer le bonus. Tu as en effet fais les choses incorrectement (ta créature aurait dû être dégagée au même moment qu'elle a reçu ce +1/+1) mais il est très probable que l'arbitre va juger qu'il s'agit d'actions effectuées dans le mauvais ordre, ce qui a souvent lieu quand tu fais des choses qui sont techniquement dans le mauvais ordre mais cela importe peu car ça aurait été légal si tu l'avais fait dans le bon ordre, tu aurais fini au même endroit, et le faire de la mauvaise manière ne te donne pas prématurément d'informations avant que tu sois supposé en recevoir.

Au pire du pire, si c'était un tournoi compétitif, tu aurais pu recevoir un warning pour violation d'une règle du jeu, mais ce n'est pas bien important si tu arrêtes de faire ainsi, jouer dans le mauvais ordre est vraiment la décision la plus probable de toute façon.



Q : J'ai essayé de chercher quelles cartes altérées sont légales, mais tout semble un petit peu vague pour ne pas dire plus. C'est le cas ?

R : Peut être, quelque fois, dans certaines circonstances. Assez concret pour toi ?

Mais plus sérieusement, il n'est pas possible de répondre à cette question avec une panneau oui ou non, car certaines altérations sont autorisées, et d'autres non. C'est vraiment au Head Judge de décider s'il veut autoriser certaines altérations. La ligne de conduite est que quelque chose qui cache le nom ou le coût de mana d'un sort est non autorisé. Le reste des règles pour les cartes altérées sont à la discrétion du Head Judge qui décide si une carte donnée est autorisée ou non.

Les altérations qui rendent l'illustration méconnaissable ou changent l'épaisseur ou la texture de la carte de quelque manière que ce soit pour la rendre différentiable des autres dans ton deck ne sont pas autorisées. Les altérations qui ont un contenu graphique offensant, ou qui procurent un conseil stratégique substantiel, ne sont pas autorisées non plus. Mais ce qui régie tout ça est le Head Judge du tournoi. Donc soit sûr de vérifier avec le Head Judge en premier, et amène quelques versions normales de tes cartes altérées, juste au cas où.



Q : Si j'ai une carte dans une langue étrangère, écrire le nom de la carte dans ma langue maternelle quelque part sur la carte ou sur le dessus de la pochette est-il contre les règles, ou est-ce à l'appréciation de l'arbitre ? Si je ne peux pas, puis-je amener à un tournoi homologué des notes disant « ce nom étranger = ce nom en français » et être autorisé à les regarder si j'en ai besoin ? L'idée est de rendre la carte plus facile à retrouver ce que c'est et la rendre plus facile à repérer si quelqu'un la cherche, et c'est particulièrement utile pour des langues comme le japonais qui sont écrites avec des caractères que je ne peux pas écrire et recopier avec un clavier azerty.

R : Comme c'est un sujet d'altération, les même lignes floues que pour la question précédente s'appliquent : ce qui est ou non autorisé est à l'appréciation du Head Judge d'un tournoi donné, donc n'oublie pas de demander au Head Judge en premier. Ceci étant dit, je ne vois aucune raison pour laquelle un Head Judge devrait ne pas autoriser de marquer le nom français d'une carte sur une carte, aussi longtemps que cela ne cache pas le nom imprimé, son coût de mana, ou son illustration. Les notes cependant sont à proscrire. Les joueurs ne sont pas autorisés à regarder des notes de l'extérieur pendant une partie, donc même si tu apportes des notes te disant quels sont les noms des cartes en français, elles ne te seront d'aucune aide car tu ne serais pas autorisé à les regarder pendant tes parties.



Q : Je joue un deck contrôle dans un REL compétitif. Je vais bientôt mener 1-0 dans la ronde, avec peut être la moitié du temps restant dans la ronde. Je détermine que mes chances ne sont pas très bonnes à ré-attaquer dans cette confrontation, et que le mieux à faire est de résister à mon adversaire, en retirant entièrement mes conditions de victoire. Ma stratégie est de faire match nul à la seconde partie et gagner 1-0-1 à la fin de la ronde.

Selon ce que j'ai trouvé dans les règles de tournoi, Slow Play est défini par prendre plus de temps qu'il n'est raisonnablement requis pour effectuer des actions de jeu, mais il semble n'y avoir aucune mention sur intentionnellement faire match nul en jouant à un rythme raisonnable. Donc en assumant que je joue une partie à un rythme raisonnable, suis-je dans mon droit d'adopter la stratégie au dessus ?


R : Tu n'es pas obligé de jouer une condition de victoire si tu ne veux pas le faire, donc jouer uniquement pour ne pas perdre est autorisé, en partant du fait que tu joues à un rythme normal.

Cependant, tu marches sur une fine couche de glace, car si ton plan est de jouer pour le match nul, tu va être assez tenté de commencer à prendre plus de temps que ce avec quoi tu aurais joué, ou effectuer des actions de jeu, même si cela est uniquement dans ton subconscient ; et ralentir ton rythme de jeu pour obtenir un avantage de la limite de temps est une forme de triche connue comme Stalling (abus de la limite de temps) et qui peut te faire disqualifier.



Q : Quand dois-je annoncer mes capacités déclenchées de prouesse (en même temps que les capacités déclenchées comme celle du Chercheur de la voie qui donne le lien de vie) ? Je pensais que c'était uniquement pendant les blessures de combats, mais mon adversaire a récemment lancé un débat comme quoi je n'ai rien dit lorsque j'ai lancé le sort, que j'ai oublié la capacité déclenchée, et donc que mon Chercheur reste 2/2. Qui a raison ?

R : Ton adversaire a tord. Comme toutes les autres capacités déclenchées, dans le cadre d'un tournoi, tu n'as besoin de l'annoncer que lorsque cela importe vraiment : quand quelqu'un doit prendre une décision, ou que cela change l'état visuel de la partie, ou en d'autres mots, lorsque cela fait une différence dans la partie. Pour la prouesse ou la capacité lien de vie du Chercheur de la voie, cela sera probablement lorsque les blessures de combat seront infligées.



C'est tout pour aujourd'hui, alors sois sûr de revenir la semaine prochaine lorsqu'Eli sera là avec une édition spéciale Destin Reforgé.

Ou pas.

- Callum Milne


About the Author:
Callum Milne is a Level 2 judge from British Columbia, Canada. His home range is Vancouver Island, but he can be found in the wild throughout BC and also at GPs all along the west coast of North America.


 

No comments yet.

 

Follow us @CranialTweet!

Send quick questions to us in English for a short answer.

Follow our RSS feed!