Published on 01/05/2015

Cinq sur cinq

Cranial Translation
Deutsch English Español Italiano Pусский



Feux d'artifices sur Tarkir
Bonne année, et bienvenue à cette première édition de l'année 2015 de Cranial Insertion ! Si vous suivez un peu l'historique de Cranial Insertion, vous devriez savoir que 2015 est une grande année pour la rubrique et pour moi-même. J'ai commencé à rédiger régulièrement ici en 2010, donc cette année est mon cinquième anniversaire, ce qui est une étape plutôt importante, mais qui n'est rien comparée à la rubrique elle-même, qui célèbre ses 10 ans cette année ! C'est presque un exploit, et j'espère que nous continuerons ainsi de nombreuses années.

Si vous voulez nous aider à perpétuer cette colonne, alors notez dans vos résolutions de l'année de nous envoyer de nombreuses questions de règles. Envoyez-les à moko@cranialinsertion.com ou tweetez les courtes à @CranialTweet. L'un de nos rédacteurs vous répondra directement, et votre question apparaîtra peut-être dans un prochain article, éventuellement aux côtés d'une référence obscure de la culture pop.
Sans plus tarder, nous arrivons à la sélection de questions de cette semaine.



Q : Mon adversaire dit qu'il peut répondre à ma Reine des frelons avec une Chute du héros pour m'empêcher d'obtenir mes jetons Insecte, c'est vrai ?

R : Non, c'est un vœu pieux, mais souhaiter quelque chose très fort ne le fait pas forcément se réaliser. La vérité est que répondre à la Reine des frelons est illégal, puisque la Chute du héros ne peut pas cibler un sort sur la pile, et lancer Chute du héros après que la Reine des frelons s'est résolue est inefficace. Au moment où ton adversaire pourra détruire la Reine des frelons, la capacité déclenchée de création de frelons est déjà sur la pile, indépendante de sa source, et la capacité se résoudra même si la source est détruite.



Q : Je contrôle Jumeaux de l'école du dragon et mon adversaire essaie de les Tuer. Si je réponds avec un Déni obstiné, son effet de férocité va-t-il lui botter les fesses ?

R : Yep ! Déni obstiné est un sort non-créature, donc le lancer va déclencher la capacité de prouesse des jumeaux. La capacité va sur la pile au-dessus du Déni obstiné, donc elle se résout en premier. Le Déni obstiné vérifie la condition de férocité quand il se résout et voit que tu contrôles maintenant une créature de force 4.



Q : Quand une créature grâciée n'enchante plus de créature, entre-t-elle de nouveau sur le champ de bataille, afin qu'une Souveraine imposante puisse l'affecter ?

R : Non. Une Aura grâciée qui cesse d'être une Aura change simplement de caractéristiques, passant d'enchantement - Aura à créature - enchantement. Elle ne quitte pas le champ de bataille pour y rentrer de nouveau, donc elle ne déclenche aucune capacité d'entrée sur le champ de bataille, elle il n'est pas sujette aux effets de remplacement qui changent comment un objet entre sur le champ de bataille.



Q : Puis-je cibler mon Agent des moires avec une Lame du destin simplement pour déclencher l'héroïque ?

R : Non, c'est illégal. Pour pouvoir lancer Lame du destin, tu dois choisir une cible légale, et Agent des moires ne correspond pas au critère « créature non noire » que requiert la Lame du destin.



Q : Si j'attaque avec un Héritier des terres sauvages, un Maître plébéien gobelin, et deux autres gobelins, puis-je empiler les capacités déclenchées pour que le Maître plébéien augmente sa force suffisamment pour déclencher la férocité de l'Héritier ?

R : Non, ce n'est pas possible. L'Héritier des terres sauvages a une clause d'intervention « si » qui n'est pas seulement vérifiée une fois, mais deux. En plus d'être vérifiée au moment où la capacité se résout, comme une condition normale, une clause d'intervention « si » est vérifiée au moment où la capacité se déclenche en premier lieu, et si la condition n'est pas réalisée, la capacité ne se déclenche même pas. Au moment où l'Héritier a attaqué, tu ne contrôlais aucune créature de force 4 ou plus, donc la capacité ne s'est pas déclenchée et n'est jamais allée sur la pile.



Q : Je contrôle un Maître plébéien gobelin et je viens juste d'avoir un jeton grâce à sa capacité. Puis-je engager le Maître plébéien et le jeton pour convoquer Activer les flammes à la place d'attaquer avec eux ?

R : Bien sûr, aucun problème. La capacité qui crée des gobelins se déclenche et se résout à l'étape de début de combat, ce qui arrive avant l'étape de déclaration des attaquants. Après que la capacité s'est résolue, tu as l'opportunité de lancer des sorts et d'activer des capacités, donc tu peux lancer Activer les flammes.



Q : Puis-je lancer un Géant de la désolation sans le kick et en réponse à sa capacité déclenchée l'échanger à mon adversaire pour qu'il détruise ses créatures ?

R : Bon, tu peux faire ces trucs, mais tu n'obtiendras pas les résultats espérés au final. Le "vous" dans la capacité du Géant de la désolation se réfère au contrôleur de la capacité déclenchée, qui n'est pas forcément le même que le contrôleur actuel du Géant de la désolation. Le contrôleur d'une capacité déclenchée est le joueur qui contrôlait sa source au moment où la capacité s'est déclenchée, donc même si tu donnes le contrôle du Géant à ton adversaire en réponse à la capacité, tu la contrôlais au moment où elle s'est déclenchée, tu contrôles donc la capacité.




La fondue est prête !
Q : Si je contrôle Écailles renforcées et Menace guidecorps, que se passe-t-il si je mets un marqueur +1/+1 sur l'une de mes créatures avec Préparatifs de voyage par exemple ?

R : Tu choisis trois ou quatre marqueurs pour la créature. Menace guidecorps et Écailles renforcées créent toutes les deux des effets de remplacement qui veulent modifier la façon dont ta créature est affectée par Préparatifs de voyage, tu choisis donc celui des effets à appliquer en premier. Si tu appliques l'effet de la Menace guidecorps en premier, un marqueur sera doublé puis Écailles renforcées en ajoute un pour faire trois. Si tu appliques l'effet d'Écailles renforcées en premier, il augmente un marqueur à deux puis la Menace guidecorps double ça à quatre.



Q : Mon adversaire est sur le point de gagner lors de son prochain tour grâce à une bibliothèque vide et un Maniaque de laboratoire, et je suis à court de sorts de suppression. Puis-je prendre son tour avec Pires craintes et l'obliger à piocher une carte et perdre plutôt que de gagner la partie ?

R : Non, ça ne marche pas. La capacité du Maniaque de laboratoire n'inclut pas un choix. C'est un effet de remplacement obligatoire qui remplace la pioche d'une bibliothèque vide par le gain de la partie, ton adversaire ne peut donc pas ignorer l'effet et tu ne peux pas lui faire ignorer cet effet.



Q : Plus tôt dans le tour, mon adversaire a lancé un enchantement pour déclencher la capacité de Géant au sillage funeste. Il est maintenant en train de m'attaquer et je lance Sonner l'alerte pour faire une paire de bloqueurs. Mon adversaire dit que les jetons meurent à cause de la capacité du Géant au sillage funeste. Est-ce vrai ?

R : Pas vraiment. L'effet du Géant au sillage funeste change les caractéristiques des objets, et en tant que tel l'effet verrouille ce à quoi il s'applique au moment où il est créé. Tes jetons soldats n'existaient pas à cet instant, il ne seront donc pas affectés par l'effet du Géant au sillage funeste.



Q : Puis-je vraiment lancer Griffes du cratère pour 0 ? Je pensais que X ne pouvait pas être 0.

R : Tu pensais mal. Sauf indication contraire, n'importe quel nombre non négatif entier peut être choisi pour X, c'est pourquoi des cartes telles que Broyeur d'esprit et Heaume d'obédience interdisent explicitement que X soit 0. Les Griffes du cratère n'ont pas une telle restriction, 0 est donc un choix légal pour X.



Q : Je contrôle une créature avec une force supérieure ou égale à 4 et je lance Griffes du cratère. En réponse à Griffes du cratère, mon adversaire détruit ma grosse créature. Les Griffes du cratère infligent-elles quand-même 2 blessures supplémentaires ?

R : Nan, désolé. Les Griffes du cratère ne verrouillent pas l'effet de férocité quand tu les lances. Elles vérifient pendant la résolution si à ce moment tu contrôles ou pas une créature avec une force supérieure ou égale à 4, et comme ce n'est pas le cas, elles n'infligent que X blessures.



Q : Si je mets un Purphuros, dieu des Forges sur le champ de bataille avec Attaque furtive et que je n'ai pas assez de dévotion pour qu'il soit une créature, dois-je quand-même le sacrifier à la fin du tour ?

R : J'en ai bien peur. La phrase "cette créature" se réfère au permanent particulier que cette carte est devenue quand elle est arrivée sur le champ de bataille, c'est principalement une version édulcorée de la description bien moins conviviale "cette chose qui est probablement, mais pas forcément, une créature." Comme Purphuros est cette chose peu importe qu'il soit ou non actuellement une créature, tu vas devoir le sacrifier.



Q : Je contrôle un Escouflenfer d'acier orné d'un marqueur +1/+1 et un Kraj expérimental. J'attaque avec l'Escouflenfer d'acier, qui inflige des blessures à mon adversaire. Puis-je activer les capacités explosives de l'Escouflenfer et la même du Kraj et, si oui, puis-je choisir deux valeurs différentes pour les X ?

R : Eh bien, tu peux les activer toutes les deux, mais celle du Kraj ne fera absolument rien. Le nom "Escouflenfer d'acier" dans la capacité de ce dernier n'est pas une référence absolue à n'importe quel objet nommé "Escouflenfer d'acier". C'est une référence à l'objet qui a cette capacité. En d'autres termes, quand le Kraj gagne la capacité d'Escouflenfer d'acier, tu dois t'imaginer que le nom "Escouflenfer d'acier" est remplacé par "Kraj expérimental". Comme aucun joueur n'a reçu de blessures de combat du Kraj expérimental ce tour-ci, activer sa capacité pour différentes valeurs de X est un exercice de construction de divers sous-ensembles de l'ensemble vide, ce qui peut être une perspective philosophique absolument fascinante, mais qui ne t'aidera pas à gagner la partie.




Santé !
Q : Si je défausse une créature avec la survivance, retourne-t-elle sur le champ de bataille avec un marqueur +1/+1 ?

R : Bien essayé, mais non. La survivance ne se déclenche que lorsque la créature meurt, ce qui signifie "aller du champ de bataille au cimetière". Quand tu la défausses, la carte va de ta main au cimetière, donc la survivance ne se déclenche pas.



Q : Disons que j'attaque avec une créature et que mon adversaire invoque une Vipère embusquée pour la bloquer par surprise. Puis-je engager la Vipère avec mon Ghildmage d'Azorius pour l'empêcher de bloquer ?

R : Absolument. Déclarer les bloqueurs est la toute première chose qui se passe dans l'étape de déclaration des bloqueurs, donc ton adversaire doit invoquer la Vipère dans l'étape de déclaration des attaquants (après que tu as déclaré ta créature comme attaquante) s'il veut avoir une chance de la déclarer comme bloqueur. Toutefois, après la résolution de la Vipère, le jeu ne progresse pas vers l'étape de déclaration des bloqueurs sans que les deux joueurs ne passent successivement, ce qui te donne l'occasion d'activer le Ghildmage et d'engager la Vipère.



Q : Mon adversaire lance un sort de créature face cachée et paie 3 mana. Si je révèle une carte dont le coût converti de mana est 3 avec Contrepoids, son sort est-il contrecarré ?

R : Non. Même si la mue demande un paiement de 3 mana pour lancer le sort face cachée, le coût converti de mana dépend du coût de mana qui est imprimé dans le coin supérieur droit de la carte, pas du prix payé pour le sort. Comme il n'y a pas de coût de mana sur une carte face cachée, le coût converti de mana est de 0, donc tu devras révéler quelque chose dont le coût converti de mana est 0, comme une Memnite, un terrain, ou autre chose qui n'a pas de coût de mana pour contrecarrer ce sort.



Q : Mon adversaire lance Décret de souffrance pendant sa phase principale. Je veux répondre en engageant mes elfes à mana et lancer Viande fraîche pour obtenir des jetons. Puis-je faire ça ?

R : Oui, si tu le fais correctement. Tu ne veux pas lancer Viande fraîche en réponse à Décret de souffrance, car sinon Viande Fraiche se résoudrait en premier et ferait un beau rien, et seulement ensuite Décret de souffrance se résoudrait et détruirait ton armée d'elfes à mana. Pour faire ce que tu veux, il faut que tu engages tes Elfes en réponse à Décret de souffrance pour ajouter du mana à ta réserve, où il reposera en sécurité et fera peut-être même une partie de Colin-maillard pendant que Décret de souffrance se résout. Une fois que Décret de souffrance a fini de se résoudre, tu peux récupérer le mana de ta réserve pour lancer Viande fraîche et obtenir un paquet de jetons.



Q : La capacité de Narset, maîtresse éclairée me permet-elle de lancer un sort qui ne peut habituellement qu'être suspendu, comme Vision ancestrale ?

R : Oui, ça marche. Vision ancestrale ne peut pas être lancé normalement puisqu'il est impossible de payer son coût de mana qui est "cet espace a volontairement été laissé vierge". Cela ne t'empêche pas de la lancer si un effet lui donne un coût alternatif à payer. La résolution de la capacité "c'est l'heure" de la suspension est l'un de ces effets, mais n'importe quel effet qui donne un coût alternatif à Vision ancestrale fait l'affaire. La capacité de Narset t'autorise à lancer Vision ancestrale au prix ex-cep-tion-nel de tout à fait gratuit, donc tu peux le lancer pour ce coût alternatif.



Q : J'ai lu les règles sur les capacités déclenchées manquées (Missed Trigger) dans le Guide des procédures et infractions et elles mentionnent, à propos des "capacités déclenchées qui changent les règles de la partie", qu'un joueur doit démontrer qu'il a conscience de l'existence de cette capacité en empêchant un adversaire d'effectuer toute action rendue illégale. Pouvez-vous me donner un exemple d'une telle capacité déclenchée ?

R : Avec plaisir ! L'exemple classique pour ce genre de capacité déclenchée est Loup brasecœur qui était une carte à problème en Standard à l'époque où l'approche actuelle des règles sur les capacités déclenchées manquées a été mise en place et cette clause résout le problème de manière assez élégante. La résolution de la capacité déclenchée du Loup brasecœur crée une restriction de blocage, qui est essentiellement un effet que change les règles, puisqu'elle change les règles de l'étape de la déclaration des bloqueurs. Le contrôleur de cette capacité n'a pas besoin de l'annoncer quand elle se déclenche ni quand elle se résout, mais il doit signaler si son adversaire essaye de déclarer des bloqueurs qui ne respectent pas la restriction de blocage qui a été créée par la capacité. Si l'adversaire déclare des bloqueurs qui ne respectent pas la règle et que le contrôleur du Loup l'autorise, la capacité déclenchée est considérée comme manquée.




Et c'est la fin des fêtes pour cette semaine. Revenez la semaine prochaine quand Callum présentera la dernière édition avant Destin reforgé !

- Carsten Haese


About the Author:
Carsten Haese is a former Level 2 judge based in Toledo, OH. He is retired from active judging, but he still writes for Cranial Insertion and helps organize an annual charity Magic tournament that benefits the National MS Society.


 

No comments yet.

 

Follow us @CranialTweet!

Send quick questions to us in English for a short answer.

Follow our RSS feed!