Published on 12/09/2013

À conserver au frais

Cranial Translation
Deutsch English Español Italiano Pусский



Au Grand Prix de Toronto,
le destin de 1603 joueurs fut scellé
par leurs paquets scellés.
Bienvenue dans ce nouveau numéro de Cranial Insertion ! Le week-end dernier a eu lieu le Grand Prix Toronto qui a battu tous les records, et j'y étais en tant qu'arbitre. Le format était en Scellé Theros, donc en souvenir de ce voyage, je vous rapporte un gros paquet de questions à propos du Scellé Theros. Je voulais aussi vous ramener de la poutine mais Moko a tout mangé.

Si vous avez des questions sur les règles de Magic auxquelles vous souhaiteriez que nous répondions, merci de les envoyer à moko@cranialinsertion.com ou de nous tweeter de brèves questions à @CranialTweet. Comme toujours, vous recevrez une réponse de l'un de nos auteurs, et votre question figurera peut-être dans un futur article.



Q : Si j'ai lancé un Satyre de faveur en tant que créature pendant mon dernier tour, puis-je payer le coût de grâce maintenant pour l'attacher à une créature ?

R : Non, ce n'est pas possible. La grâce n'est pas une capacité activée comme équiper l'est. C'est un coût alternatif pour lancer la carte, et une fois qu'elle est sur le champ de bataille, il est trop tard pour la lancer.



Q : Si je lance une Leçon des guerriers sur un Croisé akroen, le jeton sera-t-il créé à temps pour être ciblé lui aussi par la Leçon des guerriers ?

R : Non désolé, loin s'en faut. La capacité héroïque du Croisé n'ira même pas sur la pile, ne parlons pas de se résoudre, tant que tu n'auras pas fini de lancer la Leçon des guerriers. Quand le jeton arrivera sur le champ de bataille, tu seras bien au-delà du moment de choisir les cibles pour la Leçon des guerriers.



Q : Puis-je lancer Chasse au chasseur si mon adversaire ne contrôle aucune créature verte, juste pour donner +2/+2 à ma créature ?

R : Non, tu ne peux pas faire ça. Chasse au chasseur requiert deux cibles, et tu ne peux pas lancer un sort sans la totalité des cibles requises.



Q : Mon adversaire contrôle un Minotaure Fangepeau qui est gracié par un Émissaire d'Érebos. Il active la capacité de défausse de l'Émissaire, et je réponds en détruisant l'Émissaire d'Érebos avec un Rayon de scission. Son Minotaure gagne-t-il quand même +2/+2 ?

R : Ouais ! La capacité sur la pile est indépendante de sa source, donc elle se résoudra bien, même si l'Émissaire d'Érebos est détruit en réponse. Puisque le jeu a besoin d'information à propos de l'Émissaire d'Érebos quand la capacité se résout, il tient compte de la dernière information connue quand l'Émissaire était sur le champ de bataille. À ce moment-là, c'était une Aura et le Minotaure de ton adversaire était la créature qu'il enchantait, donc le Minotaure gagne +2/+2.



Q : Si je contrôle une Prophétesse de Kruphix, puis-je lancer des Auras grâciées comme des éphémères ?

R : Absolument ! La capacité de la Prophétesse n'est pas liée au paiement d'un coût particulier du sort, donc elle peut être combinée avec un coût alternatif. De plus, la carte ne cesse d'être une carte de créature qu'après que tu l'as mise sur la pile et que tu as vérifié que tu avais le droit de la lancer, donc ce n'est pas un problème qu'elle cesse d'être un sort de créature au cours de la procédure pour le lancer.



Q : L'initiative marche-t-elle quand deux créatures se battent ?

R : Elle ne marche pas. L'initiative change les règles du combat, mais se battre n'est pas un combat. Pour la même raison, les capacités comme le vol, le piétinement et la double initiative n'ont également aucun effet pour se battre. Cependant se battre ne modifie pas les blessures, donc les capacités qui affectent ce que les blessures font ou comment elles sont infligées, comme le lien de vie, le contact mortel ou la protection, s'appliqueront bien aux blessures infligées en se battant.



Q : Une créature engagée peut-elle se battre avec une autre créature ?

R : Bien sûr ! Se battre signifie seulement que deux créatures s'infligent des blessures l'une à l'autre, et les règles pour le mot-clef "se battre" n'imposent pas que ces créatures soient dégagées. Le sort ou la capacité qui les fait se battre pourrait avoir des restrictions de ciblage, mais aucun des sorts ni des capacités qui existent actuellement et qui font se battre ne requiert que les créatures impliquées soient dégagées.




Sérieusement ? Cinq semaines de suite ?
Ce n'est plus drôle du tout !
Arrêtez s'il vous plait !
Q : Je cible le délicieux Daxos de Mélétis de mon adversaire avec un puissant Jet de magma, et il répond avec un affreux À la grâce des dieux pour donner à Daxos la protection contre le rouge. Vais-je pouvoir appliquer le regard ?

R : Non. En gagnant la protection contre le rouge, Daxos devient une cible illégale pour le Jet de magma, et puisqu'il en est la seule cible, le sort est contré à sa résolution et aucun de ses effets ne se produit.



Q : Si je ne contrôle pas de créature, puis-je jouer Sauvetage dans le Monde souterrain sans sacrifier de créature ?

R : Même pas en rêve ! Sacrifier une créature est une partie du coût à payer pour lancer le sauvetage dans le monde souterrain, et tu ne peux pas lancer le sort sans payer ce coût tout comme tu ne peux pas donner de Coup de fouet sans payer son coût de mana.



Q : J'ai attaqué avec mon Buffle attelé qui est gracié par un Satyre de faveur. Mon adversaire bloque le buffle et le tue. Quand le Satyre devient une créature, est-il engagé ou dégagé ?

R : Il est dégagé puisqu'il n'a jamais été engagé. Bien souvent les joueurs engagent la pile de cartes qui composent une créature avec des enchantements et/ou équipements, mais en réalité seule la créature est engagée pendant que tout ce qui lui est attaché reste dégagé.



Q : Je joue Présage de trahison sur l'Agent des Moires de mon adversaire. La capacité héroïque de l'Agent va-t-elle se déclencher afin d'obliger mon adversaire à sacrifier une créature ?

R : Non. Tu ne contrôles l'Agent des moires qu'une fois le Présage résolu. Au moment où tu as lancé le Présage de trahison, tu ne contrôlais pas encore l'Agent, donc sa capacité héroïque ne s'est même pas déclenchée du tout.



Q : Si je cible mon Hoplite sage de guerre avec À la grâce des dieux, vais-je avoir un regard 2 ?

R : Pas vraiment. Jouer à la grâce des dieux va déclencher la capacité héroïque, qui va sur la pile au-dessus d'À la grâce des dieux, donc tu auras un regard 1 de la capacité héroïque, puis tu auras à nouveau un regard 1 de la résolution d'À la grâce des dieux. Cela produit un résultat identique à un regard 2 si la carte du dessus de ta bibliothèque est une boule noire, mais si la carte du dessus est suffisamment bonne pour y rester, c'est aussi utile qu'un regard 1.



Q : Si ma Saisie des pensées est contrecarrée, vais-je perdre 2 points de vie ?

R : Non. Contrairement au sacrifice d'une créature pour Sauvetage dans le Monde souterrain, la perte de point de vie de la Saisie des pensées fait partie des effets de sa résolution et n'est pas un coût additionnel nécessaire au lancement de la carte. Quand un sort est contré, aucun de ses effets ne se produit, donc ton total de point de vie est sain et sauf.



Q : Puis-je contrer mon propre sort avec Chant du cygne pour obtenir le jeton ?

R : Parfaitement ! Le Chant du cygne peut cibler n'importe quel enchantement, rituel ou éphémère, et il n'y a aucune restriction concernant la personne contrôlant ce sort. Si tu cibles ton sort, tu es le contrôleur du sort contré, donc tu auras le jeton Oiseau.



Q : Que se passe-t-il si j'enchante Maître des batailles centaure avec une Épreuve de Nylea ?

R : Les sorts d'aura sont des sorts avec une cible unique, donc l'Épreuve va déclencher la capacité héroïque du Maître des batailles. Le Maître va obtenir trois marqueurs +1/+1, et ensuite l'Épreuve s'attache. Cependant, tu ne sacrifies pas l'Épreuve immédiatement. La clause « si elle a au moins trois marqueurs +1/+1 sur elle » n'est pas une capacité déclenchée par elle-même, mais une partie de la capacité déclenchée « À chaque fois que la créature enchantée attaque ». Cette capacité ne s'est pas encore déclenchée, donc l'Épreuve va rester un peu plus longtemps ici (jusqu'à ce que tu attaques avec ta créature la plupart du temps).




Quand un problème se présente
Vous devez le fouetter
Q : Si je contrôle un Fouet d'Érébos, vais-je gagner le double de point de vie grâce à la capacité d'entrée sur le champ de bataille d'un Marchand gris d'Asphodèle ?

R : Non. Le lien de vie ne s'applique qu'aux blessures, et le Marchand n'inflige pas de blessures avec sa capacité d'entrée sur le champ de bataille. Bien que les blessures à un joueur induisent une perte de point de vie, une perte de point de vie n'est pas la même chose que des blessures. Seulement les effets utilisant les mots « blessures » ou « inflige des blessures » impliquent en effet des blessures infligées.



Q : Dans un tournoi compétitif en format scellé, que dois-je faire des cartes que j'ai ouvertes et que je ne joue pas dans mon deck ?

R : Garde-les ! Ajoutées au nombre de terrains de base que tu souhaites, ces cartes forment les cartes de ta réserve (sideboard en anglais). Tu l'utiliser en échangeant des cartes entre ton deck listé et ton sideboard entre les parties de tes matchs. N'oublie pas de revenir à chaque fois au deck originel que tu as listé pour la première partie de chaque match.



Q : Puis-je regarder mon sideboard pendant une partie ?

R : Bien sûr ! Fais juste attention à bien le séparer physiquement de toutes les autres cartes qui sont dans la partie. Mélanger des cartes du sideboard dans une partie qui est en train d'être jouée peut mener à une situation bizarre qui pourrait être difficile à corriger.



Q : Je veux construire un deck alternatif avec mon paquet scellé pour pouvoir changer entièrement de deck entre deux parties d'un match. Puis-je écrire la liste de mon deck alternatif et utiliser cette liste au moment où je peux utiliser mon sideboard ?

R : Oui, tu peux le faire. Entre les parties d'un match, les joueurs sont autorisés à regarder des feuilles de notes qu'ils ont préparé avant que le match ne commence.



Q : Dois-je dire quelque chose si mon adversaire oublie de faire le Regard pour Thassa, déesse de la mer ?

R : Non. La capacité Regard de Thassa est une capacité déclenchée, que tu peux reconnaître grâce aux mots « quand », « à chaque fois que » ou « au début de / à la fin de » dans la capacité. Comme c'est une capacité déclenchée contrôlée par ton adversaire, tu n'es pas responsable d'en assurer l'utilisation. Si tu veux que cette capacité déclenchée soit utilisée, tu peux le signaler à ton adversaire ou appeler un arbitre, mais c'est parfaitement légal de ne rien signaler à propos de ça.



Q : Dois-je dire quelque chose si mon adversaire oublie de faire le Regard pour Jet de magma ?

R : Absolument ! A la différence du regard de Thassa, le regard du Jet de magma n'est pas une capacité déclenchée. Les capacités déclenchées sont les seuls éléments de la partie qui sont uniquement sous la responsabilité du joueur qui la contrôle. Pour tout le reste, toi et ton adversaire avez une responsabilité partagée de s'assurer que la partie se joue correctement. Le Regard du Jet de Magma n'est pas optionnel, et si tu remarques que ton adversaire n'applique pas une partie obligatoire d'un sort, tu dois le notifier.



Q : Au dernier tour, j'ai attaqué avec une créature qui est enchantée avec Épreuve de Nyléa. J'ai mis le troisième marqueur mais j'ai oublié de sacrifier l'Épreuve. Que se passe t'il si je le réalise maintenant ?

R : Tu devrais appeler l'arbitre, et ensuite, l'arbitre va décider ce qu'on va faire. Comme nous l'avons appris un peu plus tôt, mettre un marqueur +1/+1 sur la créature et sacrifier l'épreuve fait parti du même effet. Comme tu as résolu une partie de cette capacité déclenchée, l'infraction n'est pas un « oubli de capacité déclenchée » (Missed Trigger), mais plutôt une « violation d'une règle du jeu » (Game Rule Violation). De plus, comme ton adversaire t'a autorisé à commettre une infraction, il a commis un « échec à conserver un état de la partie légal » (Failure to Maintain Game State). Les pénalités pour ces deux infractions sont « Warning » (Warning… ben oui on ne l'a pas traduit en français celui là). Après avoir géré les pénalités, il faut voir maintenant comment corriger la situation, et il y a deux solutions. Si ce n'est pas trop dérangeant pour la partie, l'arbitre va rembobiner la partie jusqu'au moment où l'erreur s'est produite. Si trop de choses se sont passées depuis l'erreur, on peut se référer aux quelques corrections partielles dans l'Infraction Procedure Guide, mais aucune n'est applicable ici, et l'arbitre va donc devoir laisser la partie en l'état.




En parlant de laisser les choses en l'état, c'est l'heure de s'arrêter pour aujourd'hui. Au vu de notre rotation sur le programme Cranial Insertion, ceci est mon dernier article pour 2013, donc je vous souhaite de bonnes vacances, et un bon passage, sain et sauf vers 2014, et je vous retrouve l'année prochaine !

- Carsten Haese


About the Author:
Carsten Haese is a former Level 2 judge based in Toledo, OH. He is retired from active judging, but he still writes for Cranial Insertion and helps organize an annual charity Magic tournament that benefits the National MS Society.


 

No comments yet.

 

Follow us @CranialTweet!

Send quick questions to us in English for a short answer.

Follow our RSS feed!