Published on 10/14/2013

Maux clés et Mots de tête

ou, de grâce, grâciez-nous !

Cranial Translation
Deutsch English Español Italiano Português Pусский



Au moins, je ne suis pas un Litique
Salut ! C'est lundi, ce qui signifie que le temps est venu pour un nouveau numéro de Cranial Insertion. Theros est sorti depuis quelques semaines déjà, et une chose est devenue claire très rapidement : la grâce est bizarre. Parmi tous les maux de tête liés aux nouvelles règles de Theros, la grâce est responsable de la plupart d'entre eux. C'est devenu tellement évident qu'un jour j'ai suggéré aux autres auteurs de Cranial Insertion que l'un de nous pourrait écrire un article entier à propos de la grâce. Les autres auteurs étaient d'accord : l'un de nous devrait écrire un article entier à propos de la grâce, et puisque c'était mon idée, cette personne était donc moi. (Le fait que je sois à l'origine du jeu de mot minable en VO du sous-titre de ce numéro ne doit pas être étranger à cette décision.)

Comme toujours, si vous avez des questions auxquelles vous aimeriez que nous répondions, merci de les envoyer par e-mail à moko@cranialinsertion.com ou de nous les tweeter à @CranialTweet. Un de nos auteurs vous enverra une réponse, et il se pourrait même que votre question apparaisse dans un futur numéro de Cranial Insertion.

Maintenant, attrapez une boite de votre anti-douleur préféré et rejoignez-moi dans ce numéro que je dédie héroïquement et intégralement à ce mot-clef monstrueux.



Q : Mon adversaire tente de gracier son Buffle attelé avec son Satyre de faveur, et je détruis en réponse son Buffle. Il dit que le Satyre de Faveur entre sur le champ de bataille comme une créature, mais je dis qu'il est contrecarré à la résolution et va au cimetière. Qui a raison ?

R : Je crains qu'il ait raison. Quand une Aura avec la grâce se résout et que sa cible est devenue illégale, l'effet de grâce prend fin et le sort se résout comme un sort de créature au lieu d'être contrecarré à la résolution.



Q : Puis-je jouer Lame du destin sur une Dryade à la coiffe de feuilles qui enchante par la grâce une créature de mon adversaire ?

R : Non, tu ne peux pas faire ça. Tant que la Dryade à la coiffe de feuilles enchante, c'est uniquement une Aura. Ce n'est pas une créature, elle n'est pas donc une cible légale pour la Lame du destin.



Q : La seule créature que mon adversaire contrôle est un Buffle attelé gracié par un Satyre de faveur. Si je fusionne Lointain // Distant en ciblant son Buffle et lui-même, doit-il sacrifier le Satyre de faveur ?

R : Ouaip ! Quand un sort fusionné se résout, tu suis les instructions dans l'ordre, de gauche à droite, et le Satyre de faveur cesse d'être une Aura et redevient une créature immédiatement dès qu'il n'est plus attaché au Buffle. Cela signifie qu'au moment où ton adversaire reçoit l'instruction de "sacrifier une créature", la Satyre de faveur est une créature que ton adversaire doit donc sacrifier.



Q : Lancer un sort en utilisant la grâce déclenche-t-il les capacités héroïques ?

R : Absolument ! Quand tu lances un sort en utilisant la grâce, il devient un sort d'Aura, et les sorts d'Aura sont des sorts qui ciblent. Après avoir lancé le sort, le Héros vérifie ce que tu viens de lancer, remarque que tu as lancé un sort qui le cible, et se sent héroïque !



Q : Si mon adversaire détruit mon Aura actuellement graciée, l'Aura devient-elle une créature ?

R : Non. L'effet de grâce prend fin quand la créature à laquelle l'Aura graciée est attachée meurt ou si l'Aura se détache d'une manière quelconque. Si l'Aura est détruite, elle est simplement mise au cimetière comme n'importe quel autre permanent qui est détruit.



Q : La créature à laquelle mon Eidôlon optimiste était attaché meurt, désormais l'Eidôlon erre sur le champ de bataille sous forme de créature. Puis-je maintenant payer son coût de grâce pour l'attacher à une autre créature ?

R : Non, ce n'est pas possible. Grâce n'est pas une capacité activée comme Équipement. Cela représente un coût alternatif pour lancer la carte. Puisque tu as dépassé depuis longtemps le moment de lancer la carte, tu ne peux pas payer son coût de grâce.



Q : Supposons que mon adversaire a un Triton crépitant enchanté par une Naïade des nimbus graciée. Je m'empare du Triton avec Présage de trahison, j'attaque, puis je sacrifie le Triton par sa propre capacité. Qui récupère la Naïade ?

R : Ton adversaire. Les effets qui changent le contrôle d'une créature ne changent pas le contrôleur des Auras ou des Équipements attachés à cette créature. Comme la Naïade était toujours sous le contrôle de ton adversaire, elle continuera à l'être maintenant qu'elle n'est plus une Aura.




Tu te souviens de Saisisseur d'âme ?
Ouais, moi non plus.
Q : Pendant mon dernier tour, j'ai gracié mon Buffle attelé avec mon Archonte céleste. Maintenant c'est à nouveau mon tour, je déclare que je veux aller au combat, et mon adversaire joue une Lame du destin sur le Buffle. Puis-je attaquer avec l'Archonte céleste ?

R : Absolument ! L'Archonte céleste est une créature, et tu le contrôles depuis que ton tour a commencé, donc il n'est pas affecté par le mal d'invocation. Cela n'a aucune importance que l'Archonte n'était pas une créature quand ton tour a commencé.



Q : Si je contrôle Harmonie du Conclave et que je veux lancer Eidôlon optimiste avec la grâce, puis-je payer du mana supplémentaire par l'effet de l'Harmonie ? Si je le fais, l'Eidôlon recevra-t-il des marqueurs, et les conservera-t-il ?

R : Tu peux payer du mana supplémentaire, et il aura bien des marqueurs ! En fait les règles du jeu ne précisent pas l'ordre dans lequel tu dois décider d'utiliser des coûts alternatifs (comme la grâce) ou des coûts additionnels facultatifs (comme celui de l'Harmonie). Tu peux ainsi annoncer que tu paieras le coût additionnel de l'Harmonie, puis annoncer que tu appliqueras le coût alternatif de la grâce, et tu te retrouveras avec une Aura qui a des marqueurs +1/+1 sur elle. Les marqueurs ne font rien tant que c'est une Aura, mais quand la carte avec la grâce deviendra une créature sur le champ de bataille, elle aura encore ces marqueurs sur elle et ceux-ci la rendront plus grosse.



Q : Si j'attaque avec Souverains de l'Alara perdue, et rien d'autre, puis-je chercher une carte avec la grâce dans ma bibliothèque ?

R : Non ! Une carte avec la grâce peut être une Aura quand elle est sur la pile (si elle a été lancée en utilisant la grâce) ou sur le champ de bataille (si elle s'est résolue après avoir été lancée en utilisant la grâce). Toutefois, à n'importe quel autre moment et dans n'importe quelle autre zone, y compris dans ta bibliothèque, c'est une carte de créature et d'enchantement non-Aura, et donc les Souverains ne peuvent pas aller la chercher.



Q : Mon adversaire contrôle un Lion à crinière bouclée auquel est attaché par la grâce un Satyre de faveur. Si j'attaque avec Bruna, Lumière d'albâtre, puis-je prendre le Satyre de faveur et l'attacher à Bruna ?

R : Oui, ça marche. Le Satyre est une Aura sur le champ de bataille, donc Bruna peut se l'attacher sur elle. L'effet de grâce qui fait du Satyre une Aura s'applique encore parce que le Satyre n'a pas été détaché. Il a été détaché du Lion à crinière bouclée, mais ce n'est pas ce que vérifie la durée de l'effet de grâce. L'effet de grâce vérifie si le Satyre n'est plus attaché à rien du tout, et puisque le Satyre est passé directement d'être attaché au Lion à être attaché à Bruna, cela ne s'est pas encore produit.



Q : Mon adversaire a commencé à lancer un Archonte céleste pour son coût de grâce, mais en plein milieu du lancement il s'est rendu compte qu'il avait mal compté ses terrains et qu'il n'avait pas assez de mana pour le coût de grâce. S'il a assez de mana pour lancer l'Archonte normalement, est-il obligé de le faire ?

R : Non. Quand un joueur s'aperçoit au cours de la procédure de lancement d'un sort qu'il ne peut pas accomplir toutes les étapes requises pour cette procédure, par exemple l'étape du paiement des coûts, le sort a été lancé illégalement et le jeu revient juste avant que le joueur n'ait commencé à lancer le sort.





Voyons ce que vous avez appris !
QUIZ !

Oui, chers lecteurs, nous avons décidé de vous faire la grâce d'un quiz dans cet article ! La grâce fait des trucs bizarres, donc un article sur la grâce devrait également faire des trucs bizarres, et je n'ai rien trouvé de plus bizarre que de mélanger un quiz dans un article normal, ce que – autant que je me souvienne – nous n'avions jamais fait auparavant. Bonne chance !



Q : Lesquels des sorts suivants peuvent contrecarrer un Eidôlon optimiste qui a été lancé normalement ?

R : Les choix sont...

A: Révocation
B: Négation
C: Dispersion d'essence
D: Dissolution
E: Ambiguïté


La réponse est
A, C, et D. Peut-être E aussi. Nous réfléchissons encore à celle-là.

Sur la pile, un Eidôlon optimiste lancé normalement est un sort de d'enchantement et de créature, donc Révocation peut le contrecarrer parce que c'est un sort, Dissolution peut le contrecarrer parce que c'est un sort d'enchantement, et Dispersion d'essence peut le contrecarrer puisque que c'est un sort de créature. Contrairement à une idée reçue répandue, "non-créature" ne signifie pas "d'un type autre que créature." Cela signifie "qui n'a pas le type créature." Puisque c'est un sort de créature, ce n'est pas un sort non-créature, donc Négation ne peut pas le prendre pour cible.




Q : Lesquels des sorts suivants peuvent contrecarrer un Eidôlon optimiste qui a été lancé pour son coût de grâce ?

R : Les choix sont...

A: Révocation
B: Négation
C: Dispersion d'essence
D: Dissolution
E: Ambiguïté


La réponse est
A, B, et D. Nous ne sommes toujours pas sûrs pour E.

Sur la pile, un Eidôlon optimiste lancé pour son coût de grâce est un sort d'enchantement avec le sous-type Aura. Révocation peut le contrecarrer parce que c'est un sort, Dissolution peut le contrecarrer parce que c'est un sort d'enchantement, et Négation peut le contrecarrer parce que c'est un sort non-créature. Dispersion d'essence ne peut pas le contrecarrer même si la cible de l'Eidôlon devient illégale. Si la cible est devenue illégale, l'Eidôlon ne devient un sort de créature qu'au moment où il commence à se résoudre, et à ce moment-là plus personne n'a la priorité pour le contrecarrer.




Q : Tu contrôles un Buffle attelé qui est enchanté par la grâce d'Archonte céleste et une Zibeline de bronze qui est enchantée par la grâce de Dryade à la coiffe de feuilles. Ton adversaire lance Commandement d'austérité avec les deux modes de destruction de créatures. Quels permanents finissent par être détruits ?

R : Les choix sont...

A: Buffle attelé.
B: Archonte céleste.
C: Zibeline de bronze.
D: Dryade à la coiffe de feuilles.
E: Ambiguïté.


La réponse est
A, B, et C. Cette fois, nous sommes affirmatifs sur le fait qu'Ambiguïté n'est pas bon.

Quand le Commandement d'austérité se résout, ton adversaire suit les instructions dans l'ordre, telles qu'elles sont écrites. Tout d'abord, toutes les créatures avec un coût de mana de 3 ou moins sont détruites. Les seules créatures sur le champ de bataille sont le Buffle et la Zibeline, et elles ont toutes les deux un coût converti de mana assez petit, elles sont donc toutes les deux détruites. Du coup, l'Archonte et la Dryade deviennent instantanément des créatures. Quand la deuxième partie du commandement se résout, il cherche les créatures avec un coût de mana de 4 ou plus, voit l'Archonte et le détruit.

La Dryade devient une créature avec un coût converti de mana de 3 ou moins immédiatement après que la Zibeline soit détruite, mais à ce moment-là, le Commandement d'austérité en a déjà fini avec cette vague de destruction, donc la Dryade est sauvée.




Q : Tu attaques avec Zur l'enchanteur et utilises sa capacité pour chercher un Satyre de faveur dans ta bibliothèque. Lesquelles des choses suivantes peuvent arriver ?

R : Les choix sont...

A: Tu peux choisir de payer . Si tu ne le fais pas, tu mets Satyre de faveur sur le champ de bataille en tant que créature.
B: Tu peux choisir de payer . Si tu le fais, tu mets le Satyre de faveur sur le champ de bataille comme une aura attachée à une créature.
C: Tu mets Satyre de faveur sur le champ de bataille comme une créature.
D: Tu mets Satyre de faveur sur le champ de bataille comme une aura attachée à une créature.
E: Ton adversaire appelle un arbitre car tu viens de faire quelque chose d'illégal.


La réponse est
C.

E est faux car Satyre de faveur est effectivement une carte d'enchantement avec un coup converti de mana de 3 ou moins, donc le chercher avec la capacité de Zur est parfaitement légal. Cependant, tu ne fais que le mettre sur le champ de bataille depuis la bibliothèque, donc tu ne le joues pas. Comme tu ne le joues pas, tu ne peux pas payer le coût de grâce même si tu le voulais, et le Satyre de faveur entre simplement sur le champ de bataille comme un enchantement créature indépendant.




Q : Combien doit-il y avoir de marqueurs sur Calice du vide pour pouvoir contrer une grâce d'Archonte céleste ?

R : Les choix sont...

A: Aucun.
B: Cinq.
C: Sept.
D: Douze.
E: Quarante-deux.


La réponse est
B.
42 est la réponse à la Grande Question sur la vie, l'univers et le reste, mais malheureusement, ce n'est pas la bonne réponse à cette question.

Calice du vide regarde le coût converti de mana du sort qui vient d'être lancé, et il est uniquement dérivé du coût de mana du sort, qui est la chaîne de mana qui est imprimée en haut à droite d'une carte. Pour l'Archonte céleste, c'est toujours même si il a été lancé avec son coût de grâce, donc son coût converti de mana est toujours 5.




Q : Si j'utilise la capacité de Jace, architecte des pensées pour obtenir un Archonte céleste de la bibliothèque de mon adversaire, que puis-je faire avec ?
R : Les choix sont...

A: Le lancer gratuitement en tant que créature.
B: Le lancer gratuitement en tant qu'aura.
C: Le lancer pour en tant qu'aura.
D: Le lancer pour en tant qu'aura.
E: Le lancer par la fenêtre.


La réponse est
A.
J'espère qu'il va sans dire que jeter par la fenêtre une carte de ton adversaire serait très anti-sportif, sans mentionner possiblement illégal, donc, merci de ne pas le faire.

La capacité de Jace t'autorise à lancer une carte sans payer son coût de mana, ce qui est un coût alternatif. Comme Grâce est aussi un coût alternatif, et que tu ne peux pas choisir d'appliquer deux coûts alternatifs à un sort, tu ne peux pas avoir la grâce de l'Archonte quand tu le lances de cette façon. Tu peux donc uniquement le lancer gratuitement en tant que créature. L'effet qui t'autorise à lancer la carte est lié au coût alternatif gratuit, donc tu ne peux pas avoir sa grâce, même si tu payes le coût de grâce ou la différence entre le coût de mana et le coût de grâce.





Et c'est tout ce que nous avons pour aujourd'hui. L'équipe de traduction en profite pour remercier Loic pour sa contribution cette semaine. J'espère que cet article a aidé à soulager tes maux de têtes sur les règles pleines de grâces. Merci de revenir la semaine prochaine quand Eli présentera un article plus normal (tout du moins, moins anormal) et moins centré de Cranial Insertion !

- Carsten Haese


About the Author:
Carsten Haese is a former Level 2 judge based in Toledo, OH. He is retired from active judging, but he still writes for Cranial Insertion and helps organize an annual charity Magic tournament that benefits the National MS Society.


 

No comments yet.

 

Follow us @CranialTweet!

Send quick questions to us in English for a short answer.

Follow our RSS feed!